samedi 30 janvier 2016

Mémoire sans tain, Jean-Luc Pouliquen, préface François Dagognet



Aujourd’hui / dans la rencontre toujours neuve je partage avec vous ces poèmes du poète et critique Jean-Luc Pouliquen. Poèmes extraits d’une anthologie de l’auteur parue aux éditions l’Harmattan en décembre 2009. Mémoire sans tain. Poésies 1982-2002.





Dans les heures tendres
de mes journées
j’ai cueilli ce mimosa.
Les oiseaux l’ont emporté
de l’autre côté de nos songes.
voici que son parfum
          se pose sur tes lèvres
          que sa lumière
          s’échappe de tes doigts




En attendant la grâce page 125





Être là
dans l’épaisseur du monde
les mains ouvertes
le cœur en éveil

Être là
sans autre désir
que la source
sans autre dessein
que l’amour.


Être là page 95





L’émotion, l’amour, le cœur font vivre La traversée


(…) paysage sans limites
complice des ramiers
des pommiers à cidre (…)



Le poète voyage dans le mouvement de la parole,  avance au milieu du fleuve où flotte / le bric-à-brac de l’humanité, écoute La respiration de la terre / sous le parfum des pluies …




Il faut croire à la vie
pour ouvrir à mains nues
Mémoire sans tain

les parois de l’espace.
Chaque parole fraternelle
ajoute à l’humus
les feuillages du cœur (…) 





Extraits.  Jean-Luc Pouliquen Mémoire sans tain. Poésies 1982-2002. Préface François Dagognet Éditions l’Harmattan en décembre 2009.



Voilà un poète, ami des poètes de l’école de Rochefort, qui redonne force à la nature,  la chaleur humaine et l’amitié en poésie. Il demande au poète de délivrer son chant / des filets de la raison / pour lire dans les schistes / le signe des origines.



Écouter Jean-Luc Pouliquen interviewé par Christian Saint-Paul sur Radio Occitania - émission du 30 octobre 2014 -  Vous découvrirez une parole simple nourrie de l’histoire de la poésie et profondément enracinée sur sa terre de Provence.
Jean-Luc Pouliquen lit certains de ses poèmes à l’antenne en toute fin d’émission.
L'émission de qualité Les poètes de Christian Saint-Paul, depuis sa création en 2006 a accueilli un grand nombre de poètes contemporains. C'est à découvrir.



Nouvelle parution Célébrations octobre 2015



Site et blog de Jean-Luc Pouliquen L’oiseau de feu du Garlaban


Biographie sur Wikipédia  





 Brigitte Maillard

Poésie, poèmes, Jean-Luc Pouliquen, Mémoire sans tain

samedi 23 janvier 2016

Le veilleur et l'immensité

La pointe de la Torche

Le veilleur  est toujours là. Cette figure qui m’accompagne au fil des ans a pris cet hiver une couleur arc-en-ciel par un jour de décembre. A la Pointe de la Torche dans le Finistère vit cet être de pierre. Visage tourné vers l’atlantique, face à l’immensité de notre ciel intérieur.
  clic pour agrandir © Brigitte Maillard

dimanche 17 janvier 2016

le sable de la terre, Ismaël Savadogo, Le Lavoir Saint Martin

Le lavoir Saint Martin



Comme il est bon de se plonger dans le sable de la terre ! Ce premier recueil d’Ismaël Savadogo est un compagnon juste. Il nous entraine sur les hauteurs, là où Poésie dit ce qu’elle est, une philosophie, une amie qui « envisage les grands problèmes du monde et de l’âme » Montaigne. L’amour de la sagesse, cette tension de l’être Je ne quitte pas/ du regard ces mots, demeure intense. Le désir de connaitre de l’auteur est si profondément inscrit/écrit dans le paysage d’un monde clairement pensé… pour trouver là où nul se souvient.
Un recueil de grande qualité. Une marche vers notre source d'inspiration. Marcher en plein soleil / par un jour non élucidé.




XX

En attendant le retour du ciel

notre ascension
vers les figurations

commencer par faire
autrement que d’habitude

                               Voir ou ne pas voir par là
                                mais être
                                à hauteur suffisante

                                le temps d’écrire
                                sur les places de vie

                                ce qui reste encore
                                à terre d’humain







XXI

Une goutte de pluie qui sauve
mieux que des mains qui s’épuisent
à force de recommencer chaque jour.

On sait ce qui fait des mots un arbre
et d’un arbre une expression fine de l’être.

                                Vivre comme vivent les oiseaux
                                et tous ces nuages de passage
                                au-dessus du monde,

                                connaître le signe qui lie
                                chaque présence humaine à l’obscurité

                                pour que si des terres sèches
                                les étoiles s’élèvent
                                les unes sur les autres

                                il y ait encore un peu plus d’élan
                                qui naisse du bas.





XXVII


…..

Puis un jour peut-être
qu’on ne cherchera plus
entre le monde et le doute.

Car entre le lit et le bord du fleuve
on aura trouvé

sur un pont hissé
à la hauteur des oiseaux

notre ciel
de nouveau constitué et tranquille
au-dessus du vert feuillage




le sable de la terre, Ismaël Savadogo, Le Lavoir Saint Martin novembre 2015, 10 euros
39 pages - extraits pages 28, 29,  36

Ismaël Savadogo est né à Abidjan en 1982. Ses poèmes paraissent dans des revues
littéraires, L'Intranquille, Traversées... le sable de la terre est son premier recueil
paru en novembre 2015 aux éditions Le Lavoir Saint Martin.

Site Editions Le Lavoir Saint Martin 

 

le sable de la terre, Ismaël Savadogo, Le Lavoir Saint Martin

mercredi 13 janvier 2016

La simple évidence de la beauté, Brigitte Maillard

La simple évidence de la beauté Brigitte Maillard
© Brigitte Maillard






A la porte de la nuit
quand le jour se lève...

Plonger dans la nuit noire
enveloppée de désir
au loin un ciel en feu
au coeur un chant d'étoiles
plonger dans la nuit noire
y laisser tout son corps
et surgir des limites
inondée de lumière


La simple évidence de la beauté, Brigitte Maillard, poésie