jeudi 29 janvier 2015

Antoine Marcel, Voyageant parmi les nuages













inscrit dans l’ermitage d’un moine



les fleurs des palmiers, plein la cour
la mousse pénètre dans la salle silencieuse
tous deux ensemble, transcendant concept et parole
dans l’air clair on sent un parfum extraordinaire




Wang Chang ling 690-757 








Je découvre en ce moment ce livre richement documenté
 d’Antoine Marcel  
Voyageant parmi les nuages,
l’esprit des maîtres Tang, poètes, hommes de Tch’an et de Tao
Un voyage passionnant à la rencontre de la culture Tang. 


"C'est ainsi qu'au long de cet ouvrage le lecteur est convié
 non seulement au voyage dans un autre temps et un autre
 espace, mais aussi à une nouvelle appréhension du monde, 
spirituelle et poétique. Chemin faisant, paradoxe du voyage,
le lecteur à la découverte  de la culture Tang, dans son rapport
au monde, ses valeurs  et son " esprit de la Voie ", 
découvrira qu'il se trouve chez lui."extrait 4ème de couverture


En attendant d’y revenir plus longuement ici, ce poème du jour 
de Wang Chang ling cité par l'auteur Antoine Marcel, page 61,
"Au temple de montagne"


Voyageant parmi les nuages, Antoine Marcel


dimanche 25 janvier 2015

L'espace d'un feuillage ( 4 )




ondes pour le rêve
clic pour agrandir ©Brigitte Maillard Ondes pour le Rêve...comme un poème

L'espace d'un feuillage photographie monde en poésie




samedi 24 janvier 2015

Gerard Clery, Parcours, Spered Gouez




ce  soir  nous avons des enfants dorés
veloutés on  les  cueillerait  sur l’arbre
ils  dorment  dans   des   paniers   des
corbeilles  nous   n’en    sommes   pas
tout-à-fait responsables mais le soleil
sur nous et tout autour mais la bonté
de l’eau la mansuétude de l’air ce soir
une  femme  habite de  plus  près son
visage  un    homme    la   regarde   et    
la demeure avance







il écoutait l’herbe qui croissait contre son bras
les frôlements du vent
portant la main à son visage
les yeux clos
il constatait que rien  n’y advenait
hormis l’ardeur du soleil
qui poursuivait son polissage
émouvait les pierres

au début de l’après-midi
parurent les premiers nuages
les cognées frappèrent le bois

il y avait d’autres vivants sur le versant
 




Fontanelles du pré
page  32 23

Gérard Cléry L’Arbre à paroles





écoute la douleur
faire ses œufs chez toi
écoute la douleur
chanter au bord du nid
écoute et veille
que rien ne la dérange
laisse-la monter mon frère
comme le jour se lève
comme le soleil dans ton cou
comme l'oiseau naissant
regarde-la voler mon frère
arrête de bouger les bras
écoute son murmure
et si tu peux descends
caresser ses épaules
tenir un peu sa tête
respirer ses cheveux
embrasser doucement sa gorge
arrête de parler mon frère
écoute seulement





Roi nu(l)  (fragments) paru dans la revue

Gérard Cléry Spered Gouez N°19


 


Cette image de toi serrée contre la terre qui te présume                        l'horizon fidèlement te prélève dans le souci des courbes il porte tes couleurs           tandis qu'allongée tu sers d'appui aux lointains chargés de ton reflet  ou que tu rayonnes               sur toi le soleil s'est couché chaque profil acquiesce à ton corps et je te vois sourire

tu es venue inculquer à ce champs après qu'il eût sacrifié ses épis     le murmure de tes hanches


L'ivre lit/livre lit

inédit fragment


Bio Gérard Cléry sur le site de la MEL




Prochaine parution en juin 2015 Parcours Gérard Cléry, une nouvelle collection des éditions Spered Gouez sous la direction de Marie-Josée Christien. Un regard sur le poète, critique et traducteur Gérard Cléry : articles, entretiens, inédits.

Premier Parcours, une collection originale à suivre pour vivre, à la lecture de son œuvre fraternelle, les chemins empruntés par le poète Gérard Cléry.

Un bon de souscription est lancé vous pouvez le télécharger à partir de ce lien


parcours Gérard Cléry
clic pour agrandir
 




à venir 
Retrouvez Gérard Cléry dans la revue Concerto pour marée et silence, revue 
(sur Monde en poésie présentation du numéro précédent) à paraitre en 2015.
& dans La revue Les Hommes sans épaules à paraitre en 2015.
Suivront un nouveau recueil Compte cercueil postal - contes et nouvelles,
un article à paraître dans Les Cahiers de la rue Ventura sur Jacques Simonomis
ainsi que l'éditorial du numéro 40/41 du Cri d'Os
Gérard Cléry est aussi co-organisateur des Rendez-vous de Max sur Quimper
 ( voir le programme sur ce lien Monde en poésie
& se produit en musique et poésie depuis 6 ans avec sa Cie Souffleurs de vers

 



 Brigitte Maillard

 Gerard Clery, Parcours, Spered Gouez