dimanche 18 février 2018

La simple évidence de la beauté, Brigitte Maillard

La simple évidence de la beauté  Brigitte Maillard

Monde en poésie éditions 2018 54 pages 8 € -

La simple évidence de la beauté, Brigitte Maillard


Ces poèmes ont été édités en 2011 par les éditions Atlantica, suivi d’une réédition en juillet 2013. C’est maintenant Monde en poésie éditions  qui fait paraître cette nouvelle édition en juin 2016 & 2018 dans sa collection L'écriture du poète


mercredi 24 janvier 2018

Poétique de la marche Jean-Luc Le Cléac'h

Je cherche des mots qui soient l’équivalent du tremblement de la lumière dans la bruyère violette des derniers jours d’août, qui présentent la même souplesse que les chaumes flexueux des bambous que le vent agite, ou qui offrent les éclats argentés des écailles d’eaux dans le cours naissant des rivières.



Il n’y a pas de message, pas de leçons, pas de vérité… à chercher sur le chemin; simplement la vibration pure et nue de la vie. L’évidence de l’existence, de sa beauté aussi. Une émotion contenue, une passion calme et féconde : la marche est une monotonie créatrice, dit Jérémy Roumian (Bouts du monde n° 11) auquel fait écho « Le mouvement alterné des jambes suffisait à contenter l’âme(…) une totale liberté de départ » de Marguerite Yourcenar dans l’œuvre au noir.
La marche est une rêverie en action, mieux encore, une activité rêveuse. Un loisir qui concilie l’action, la contemplation, une activité dont se nourrissent l’imaginaire et toute notre vie intérieure. Marcher, faire l’expérience du voyage vers le « lointain intérieur » comme disait Michaux. « Vivre c’est vivre à l’affût » , nous dit le poète Philippe Delaveau.


C’est ainsi ; marcher, c’est faire provision d’images, de parfums, de sensations… pour le temps où il nous sera difficile de mettre le nez dehors. Nous n’avons pas – nous n’avons plus – à nous soucier d’accumuler de la nourriture pour passer les mois d’hiver sans connaitre la faim. C’est un luxe relativement récent en Europe ; ce n’est pas le lot de toute l’humanité hélas. Mais nous avons peut-être à nous soucier d’engranger un autre genre de nourriture, de richesses démonétisées, tout ce qui constitue la beauté des paysages, et plus largement, de notre environnement : l’ombre des haies, le chant persistant du coucou au printemps, le parfum de l’ajonc mêlé aux odeurs de bord de mer, l’architecture des sous-bois… Nous en aurons besoin pour affronter les moments de tristesse et les jours de réclusion. Au fond, nous savons peu de choses de la beauté. Elle circule dans nos corps et dans nos esprits (une fausse distinction), d’une manière différente du sang mais ses effets sont tout aussi mystérieux. Elle se rappelle à nous au moment où l’on s’y attend le moins. Elle nous fait « du bien ». Comment ? Pourquoi ? Nous n’en savons rien, ou si peu, mais pour une fois, à vrai dire, nous nous en fichons un peu. Ses effets sont là, indéniables, parfois troublants. Attendue, espérée… Rien cependant qui ne la fasse advenir sur commande : elle nous visite, la beauté, quand elle veut. C’est une définition de la liberté. Elle tient en un mot, un seul parfois et tout à coup l’univers s’agrandit, change de couleurs, le voile d’opacité qui entourait notre existence s’est déchiré.




Jean-Luc Le Cléac’h «Poétique de la marche» La Part Commune 2017
extraits pages 142, 140, 132-133.
Bio : Jean-Luc Le Cléac’h est un auteur «marcheur-lecteur». Il vit dans le Finistère sud.

Poétique de la marche Jean-Luc Le Cléac'h


P


Poétique de la marche Jean-Luc Le Cléac'h

jeudi 4 janvier 2018

Prendre naissance, Jean Pierre Boulic





Aujourd'hui tout recommence
Tu seras sans désarroi
Parmi l'absence et les ombres



Après l’ivresse
Quand il se délivre
Le figuier
S’habille de tendresse
Et d’un chant inouï

Le vent quand il veut
Entrelace ses feuilles




As-tu pensé
À la lumière
À son regard si beau
Sur le visage de l’enfance ?

As-tu songé à l’allégresse
Des claires tourterelles
Dans les érables du chemin ?

As-tu levé
L’âme et les mains
Vers le lys de la terre
Et toutes les fleurs du silence ?






En silence tu le sais
C’est le secret qui te parle

Et l’étoffe de sa voix
Effleure le grain du vent

Celui qui se penche ainsi
Écoute le cœur du temps

Un chant ciselé
De clairvoyance.






Vergers couverts de brume
Appelés  à s’émerveiller de patience

Aux lisières de l’ombre
Que l’oiseau effleure d’un trait

Allant vers les paysages insoupçonnés
Des clartés de l’enfance

Ô vergers vous écoutez le gémissement
Qui a le nom de vie


Jean-Pierre Boulic Prendre naissance La part commune 2017 108 pages 13 €
extraits pages 55, 48, 49, 41

Jean-Pierre Boulic est né en 1944. Il vit dans le Finistère. Poète, il reçoit en 2014 
le Prix de poésie Yves Cosson.



poèmes Jean-Pierre Boulic Prendre naissance

vendredi 29 décembre 2017

Tous mes voeux 2018

Fraternité, Mains
The welcoming hands Louise Bourgeois Photo Brigitte Maillard


Monde en poésie vous transmet tous ses voeux pour 2018



Quelle que soit la couleur de notre année, son inattendu...

Merci à tous les visiteurs et amis de Monde en poésie 
pour leur présence chaleureuse.


"Tant d'histoires
à dormir debout
à pleurer vivant
Sur la vague d'écume
à l'odeur de blé salé
un temps de silence
(...)

Laisse monter ce chant de mémoire
Du sillon de printemps
de la volupté des heures
du graphisme des pages
C'est un chant sans histoires
égréné par la lumière
la douce pensée des heures"


© extrait de "L'au-delà du monde" Brigitte Maillard 
Prix de poésie 2017 
Les gourmets de Lettres sous l'égide de l'Académie des Jeux Floraux de Toulouse.

Bonne année Voeux 2018

mercredi 20 décembre 2017

MONDE EN POESIE EDITIONS

Monde en poésie ce monde en vie au-delà des apparences. Un monde sensible à la croisée des arts. Notre humanité, nos humanités & La poésie plus fondamentale qu'une forme littéraire. Un élément vital « Une substance de vie » (ainsi la nomme Edgar Morin). Quelque chose d'autre coule dans nos veines, quelque chose qui ne demande qu'à être vu pour se dévoiler. Se dire en mots et en silence. Entre les mots les visages surgit soudain l'essence que l'on nomme poésie.
Voici venu cet amour-là, ce temps de la fête, celui de l’horizon fabuleux que dévoile la poésie. C’est l’heure  ou Celle qui vient à pas légers, Jacques Réda, nous surprendre dans notre sommeil, donne au réveil sa plus vive lumière. La poésie ne saisit pas le réel comme tout le monde ! Elle en révèle sa complexité et toute sa saveur. Si elle dit que la terre est bleue comme une orange, il faut la croire et l’écouter encore nous dire Tu as toutes les joies solaires/ Tout le soleil sur la terre/ Sur les chemins de ta beauté, Paul Eluard, L’amour la poésie. Au fond, la poésie est une parole de liberté. Une belle aventure nous attend : 

Suivre  maintenant la voix du poème
Allons ! Voyageur inconnu viens avec moi !
Plus jamais tu ne te lasseras de ton voyage. 
 Walt  Whitman, Chanson de la piste ouverte, Feuilles d’herbes.


C’est d’abord l’aventure d’un blog Monde en poésie Pour que vivent la poésie le monde et les mots pour le dire créé en 2009 par Brigitte Maillard.

Septembre 2016 voit la naissance de Monde en poésie éditions avec un premier livre À l’éveil du jour et une collection/L’écriture du poète.

En résonance avec "cette grande écriture chiffrée qu'on entrevoit partout" qu'évoque Novalis "Sur les ailes, la coquille des œufs, dans les nuages (…) et dans la conformation des roches, sur les eaux qui se prennent en glace, au-dedans et au-dehors des montagnes, des plantes, des animaux, des hommes, dans les lumières du ciel (...) dans les limailles autour de l'aimant et dans les conjonctures singulières du hasard" Novalis, Les disciples à Saïs.

Depuis,  quatre nouveaux livres sont parus accueillant trois nouveaux auteurs :
Christian Saint-Paul, Sylvie Méheut, René Le Corre.
Retrouvez chacun d'eux sur notre site/ blog Monde en poésie éditions. Vous pouvez soutenir toute l'année notre jeune maison d'éditions associative en nous aidant à nous faire connaitre et en cette période de Noël, pensez à Noël et poésie. Nos recueils sont disponibles sur commande par simple mail mondeenpoesie@gmail.com ou directement auprès de votre libraire. Merci à vous et Joyeuses Fêtes !


clic pour agrandir

MONDE EN POESIE EDITIONS