dimanche 19 décembre 2010

La simple évidence de la beauté

"La simple évidence de la beauté" est le titre
de mon premier livret de poésie 
paru en juin 2011 aux éditions Atlantica
puis rééditée en 2016 à Monde en poésie éditions

Ce jour à la Pointe de la Torche, je ressens la beauté d’un monde.
Plus j’avance sur la plage, plus je me sens recouverte d’un air
jusqu’alors impalpable pour moi. Je marche avec la beauté.
Elle semble se dévoiler et d’avantage venir vers moi que je ne vais à elle. 
Je ne la regarde plus, c’est elle qui me vibre. C’est si dense.
Je conduis enfin mon rêve. 
Je suis livrée à la beauté du monde, j’ose enfin l’éprouver.
Cliquez sur les photos pour les agrandir



la tête sur le rivage
je regarde passer la mer
elle s’efface sur la sable
sa beauté danse sur la grève




le feu conduit la ligne de beauté
au chant des mers
et je pénètre dans l'inconnu
c'est brillant comme la nuit
fort comme le rêve

Seuls mes pas guident le monde







Je voulais en cette semaine de Noël vous dire toute 
 ma joie de partager avec vous qui me lisez 
cet étonnant voyage à l'air libre
cette simple évidence de la beauté
Joyeux Noël





 © Brigitte Maillard- textes et photos

http://www.brigittemaillard.net/




La simple évidence de la beauté, Brigitte Maillard, poésie


15 commentaires:

  1. Les illusions nous révèlent parfois des mondes inaccessibles au commun des mortels.Le fait de lâcher prise, de refuser d'être envahi par le quotidien, nous ouvre au monde des rêves. Il suffit alors de s'abandonner, de marcher à leur rencontre, d'anticiper ces moments doux, pour se sentir en partance. Et pour toi, poète, en quelques mots, ici, ajoutés à des photos sublimes, nous entrainer avec toi, dans ce monde en poésie.
    Joyeux Noël à toi, Brigitte et à bientôt,
    Je t'embrasse,
    Roger

    RépondreSupprimer
  2. Oui tu expliques bien le lâcher prise qui permet de laisser venir... on ne sait pas quoi d'ailleurs...:) mais de l'abandon de toute dynamique émerge ce je ne sais pas quoi qui fait respirer autrement...et voir la poésie d'un monde; je t'embrasse Roger, tu es là et cela m'aide aussi à poursuivre ce monde en poésie amitiés Brigitte

    ce paysage était ainsi, sublime, rien retouché bien sûr:)
    éclairé par la lumière de l'hiver

    RépondreSupprimer
  3. Merci de nous partager cette beaute de la mer sublimée par tes mots.
    Un beau cadeau.
    Joyeux Noël Brigitte.
    Fabienne

    RépondreSupprimer
  4. Chère Fabienne ce Noël qu'il soit de fête et de tendresse
    emporté par la lumière de l'être...Je t'embrasse
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  5. Quand nous regardons une chose
    on voit une chose
    Mais si on regarde bien
    on voit plus une chose
    nous pénétrons à l'intérieur,
    dans son univers fabuleux
    c'est ce que les peintres, les musiciens et les poètes ont essayé de faire et certains y sont arrivé pour notre plaisir.
    Bonnes fêtes et bonne année

    RépondreSupprimer
  6. joyeux noël à toi aussi Brigitte,
    juste de passage sous tes mots délicats et tes lumières offertes à "l'autre" si généreusement...
    pierre

    RépondreSupprimer
  7. Quelle belle échappée où tout semble aller de soi vers soi un abandon de ce vouloir qui nous taraude .....et qui bien souvent nous empêche de voir
    Merci Brigitte pour cet instant de quiétude partagé
    Noël Noël Joie dans les coeurs jusqu'à la fin des lunes

    RépondreSupprimer
  8. Pierre, Arlette

    Je sais que vous n'êtes pas très loin et je vous remercie
    de votre visite, précieux partage entre nous.
    Alors un Noël des plus joyeux je vous souhaite
    " jusqu'à la fin des lunes", je suis d'accord :)

    RépondreSupprimer
  9. Une balade toujours agréable dans le flot de ta poésie ...
    Douces fêtes Brigitte ...
    Je t'embrasse ...

    RépondreSupprimer
  10. Toi aussi Marie de très belles fêtes, je t'embrasse et te retrouve aussi sur ton blog
    où les mots jouent entre eux..:)
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  11. Caphadock belles fêtes à toi nous aussi nous pouvons créer ce plaisir:) et ta pensée me rappelle ce titre que j'aime beaucoup d'un poème de Guy Allix repris par Roger Dautais " paysage derrière la vue"
    brigitte

    RépondreSupprimer
  12. Reste-t-il une petite place pour déposer, ici tous mes vœux à l'occasion de cette année nouvelle.Je te souhaite, tout simplement, de parcourir ce chemin qui t'appartient, en poésie, les yeux ouverts sur le monde comme tu sais si bien le faire. Sois assurée de toute mon amitié. Je t'embrasse,

    Roger

    RépondreSupprimer
  13. oui plein de place Roger pour ces voeux qui courent vers la nouvelle année, la plus essentielle pour nous tous puisqu'elle est encore inconnue.
    je t'embrasse et que mes voeux t'accompagnent sur les plages à la montée des cairns, sur les rivières quand tu y glisses des fleurs et là où il y a danger si la pierre est trop lourde où la glace trop légère.
    Je lis à l'instant ces mots d'Emilie Dickinson
    " Se charger à l'extrême comme le tonnerre -
    Et puis- alors que toute chose
    Se terre - éclater grandiose
    Voilà - qui serait poésie -"
    Ils vont bien je trouve à la force que tu dégages dans ta vie et ton travail de Landartiste
    Amitiés Roger Je t'embrasse
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  14. La beauté est évidence
    c'est la raison pour laquelle nous avons tant de peine à l'appréhender.

    RépondreSupprimer
  15. Je rejoins le commentaire de Jeandler . De toutes beautés

    RépondreSupprimer