dimanche 2 janvier 2011

Des voeux d'amour, poème, Brigitte Maillard

cliquez sur les photos pour les agrandir
extrait de La simple évidence de la beauté
à paraître en juin 2011
Éditions  Atlantica

©BRIGITTE MAILLARD









ô toi la vie qui rêve dans le décor
regarde-moi


mon doigt se pointe l’amour est 
mon pied avance l’amour est 
mon regard s’ouvre l’amour est 
je danse dans la spirale de l’amour
je tourne 
l’amour est 
à droite 
l’amour
à gauche 
l’amour
est
                                                                                                                                                                  là

11 commentaires:

  1. La tour Saint Jacques,ça soufi !

    A Paris la tour Saint Jacques chancelante
    Pareille à un tournesol
    Du front vient quelquefois heurter la Seine...
    De mémoire, tiré du " Révolver à cheveux blancs " de Breton.

    Allons, laissons la tour Saint Jacques tranquille et tournons, tournons jusqu'à nous oublier, enfants terribles de la petite mort.

    RépondreSupprimer
  2. Le temps passe comme un Derviche tourneur.
    C'est la folle sarabande des minutes et des heures.
    Va t-il nous amener le bonheur?

    RépondreSupprimer
  3. Michel bonsoir,
    super le raccourci d'un message à l'autre!

    de la tour Saint Jacques au soufisme, il n'y a qu'une danse...c'est mon manège à moi:)

    Caphadock bonsoir, ah cette question du bonheur
    qui pose le malheur, répondre alors en laissant
    la question ouverte...

    Grand merci de vos regards qui accompagnent
    "vivement" ce monde-là
    brigitte

    RépondreSupprimer
  4. La tête me tourne et telle une toupie je tiens encore debout .....
    Magnifique

    RépondreSupprimer
  5. oui c'est ça Arlette, comme la toupie de notre enfance...

    bien belle soirée
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  6. L'amour ne saurait faire tourner la tête. Il nous conforte, au contraire. Mais si rare, le véritable ...

    RépondreSupprimer
  7. Bonjour Jeandler, l'amour revêt tant de formes et de mouvements différents...c'est ainsi qu'il est.

    difficile à nommer "l'amour"! mais pour moi
    c'est, si je devais le définir,peut-être simplement ce courant qui passe entre les choses et les êtres

    RépondreSupprimer
  8. Des spirales d'amour voltigeant sous les atours de la vie dans cette douce poésie posée ...là ...:)
    Douce journée ...
    Je t'embrasse :)

    RépondreSupprimer
  9. Marie, pensées vers toi
    je t'embrasse Brigitte

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour.
    Bienvenue sur mon blog.

    J'ai vu les derviches tourneurs à Genève et en Turquie dans un voyage organisé à la découverte de la Cappadoce.
    Voyage organisé, très peu mon style mais il y a des voyage où cette manière est plus pratique pour perdre moins de temps , comme l'Egypte, la Syrie ou différentes régions de Turquie, où les transport ne sont pas trop développés pour les individuels.

    L'histoire de Mevlana est extraordinaire, il a une prémonition de l'atome dans ses poèmes. J'ai eu la chance de visiter SA mosquée. Impressionnant.
    Ville très religieuse, nous avions interdiction de nous éloigner de l'hôtel oour nous balader.

    RépondreSupprimer
  11. bonsoir Beatrice et bienvenue aussi par là, je suis bien d'accord pour ce site à konya j'en garde aussi un souvenir émouvant,
    Mevlânâ( Maître) Djalâl ad-Dîn Rûmî est un poète mystique persan impressionnant!

    RépondreSupprimer