mardi 25 janvier 2011

La Mémoire Amnésique, Roger Dautais, Maladie d'Alzheimer



Nous sommes au bord de la mer et la mémoire s’efface lentement
sur le sable …

Mémoire amnésique est le titre de ce film  qui raconte la vie d’un atelier
d’art thérapie pour des malades atteints de la maladie d’Alzheimer.
Nous sommes à Ouistreham en Normandie à la maison de retraite Rivabel’Âge.
Roger Dautais landartiste, art – thérapeute et son équipe nous mettent face
à une expérience humaine étonnante. 

Aujourd’hui j’ai du mal à trouver mes mots tant ces visages de l’errance me bouleversent.
Pour eux la vie est devenue un amas chaotique, un fait ne suit plus l’autre 
il le précède et s’en défait…à les voir, c’est l’âme entière qui semble disparaître…

Mais il y a " quelque chose " autour duquel ils vont se rassembler pendant une heure 
pour que la vie se mette à nouveau à résonner. Ce quelque chose c’est la peinture, 
l’attention et la chaleur humaine.
Moments uniques qui semblent nous dire que " la relation à l’art est une relation préservée
au cours de cette maladie" *. L’art comme ressource éducatrice. 

Roger Dautais, caméra sur l’épaule filme ses échanges.
Et si le monde s’est vidé peu à peu de son sens, on  le voit renaître, se refaire,
par la puissance de la parole, de celle qui accueille, qui nomme l’inconnu, la couleur,
le goût oublié du jus d’orange. 
Une parole qui chante ou parle comme l’oiseau, une main tendue.

Les visages se colorent, c’est la fête, Thérèse voudrait épouser Roger qui chante
" Osez osez Joséphine ", on reviendra, on a aimé, on rit même. 
C’est sûr Roger les " aime naturellement "comme il le dit. 

Pour moi ce film est une splendide démonstration de la façon dont la parole
soutient l’existence humaine. Il nous montre aussi que si la maladie éloigne l’être de lui-même,
" elle n’est pas que perte, il y a des capacités. Le malade demeure sensible au comportement à la douceur, à la tendresse "*. L’être se réanime sous couvert de l’aimant

Devant nous et parce que "pendant neuf mois, chaque vendredi, Roger Dautais a saisi 
des centaines de ces tâtonnements et de ces imprévus qui constituent la trame même 
de son travail d’art thérapeute.
Ils forment, dans leur authenticité, l’essentiel et le principal intérêt du film" 
L’être reprend son rapport à son humanité.

Ce film est aussi heureusement ponctué par des interventions de l’équipe médicale, passionnant.
Il y a aussi des scènes de " fiction ", jouées par des comédiens et destinées à représenter
certaines figures de cette pathologie. Leur aspect symbolique interpelle notre imaginaire avec force. 

J'aime quand différents regards se croisent ainsi.
Mémoire Amnésique est un film d'une grande poésie. Une poésie "infra ordinaire", une poésie du quotidien. C'est aussi l'oeuvre d'un artiste qui transfuse dans le tissu social ses valeurs. Et ça c'est une dimension de l'art qui me paraît maintenant essentiel.


Merci à Germaine, Henri, Léa, Jeaninne, Marie-Elizabeth et Thérèse



Professeur Francis Eustache, neuropsychologue
* Marie-Laure Jariel, neuropsychologue




LA MEMOIRE AMNÉSIQUE
film de Roger Dautais
réalisation Roger Dautais et Jean-Jacques Lion
LE VENDREDI 11 FÉVRIER 2011
20h30 Université de Caen
tous renseignements pour cette soirée
fag.prod@gmail.com

pour le film et sa diffusion en salles à venir
contacter F.A.G prod.
roger.dautais@numericable.fr
Site de Roger Dautais Le chemin des grands jardins





Brigitte Maillard

Présentation du travail de Landartiste de Roger Dautais sur Monde en poésie



La maladie d'alzheimer, la mémoire amnésique, Roger Dautais,


11 commentaires:

  1. Une maladie qui touche à ce que l'humain a de plus profondémment humain en lui. Qui confine parfois à la non-existence du sujet. Puissent toutes ces bonnes volontés aider non seulement à faire " vivre ", ne serait-ce qu'un instant, les malades mais aussi nous aident à comprendre les chemins tortueux et divers de cette maladie.

    RépondreSupprimer
  2. C'est très chouette d'avoir inséré le clip sur le film de Roger Dautais. Je l'ai regardé avec émotion. Je vais mailer mes amis médecins de Caen pour que ça buzze... Mais il faudra attendre un peu pour que le film passe près de chez nous.

    RépondreSupprimer
  3. Pour aller plus loin, Michel il y a un article très complet sur ce film et le travail de Roger ici http://www.artsthree.com/
    amitiés près de chez vous:)

    RépondreSupprimer
  4. Pierre toutes ces interrogations que soulèvent cette maladie, c'est impressionnant. Ce film est si bien fait que depuis 48 heures, j'ai le sentiment de poursuivre malgré moi mon dialogue avec chacun d'eux, à continuer de m'interroger à travers eux
    merci de cet échange
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  5. Témoignage émouvant et beauté du partage
    chacun alors se sent si petit avec ses petits problèmes et ses incertitudes "métaphysiques"
    alors il arrive tout au fond de soi un peu d'humilité en pluie de soleil
    Merci pour cette belle page
    Arlette

    RépondreSupprimer
  6. Comme j'habite sur Caen , j'y serais ... :)

    RépondreSupprimer
  7. Ah c'est génial, Marie, tu nous racontes alors!

    Arlette c'est vrai que tout s'arrête à ces regards
    et il y a quelque chose d'autre qui vient; c'est ça," une pluie de soleil"...:)

    RépondreSupprimer
  8. Magnifique vidéo. Quelle tristesse cette maladie. Oublier tout ce que l'on a appris, péniblement toute sa vie. Ou, un retour forcé à l'humilité.

    RépondreSupprimer
  9. Fabienne Wind04 mars, 2011

    L'art,c'est l'émotion,et c'est la capacité à l' émotion qui reste quand tout disparait.C'est magnifique ce travail d'art thérapie.
    Permettre à ces personnes,au travers de l'art,à encore ressentir et communiquer exprimer une émotion artistique;Bravo!

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Brigitte,
    Je viens de visionner la vidéo de Roger, (je vais souvent me promener dans son GRAND JARDIN) et j'ai été très émue par cet extrait de film, que malheureusement, je n'ai pas vu...
    Merci d'avoir réalisé ce superbe article, qui le résume parfaitement.
    (ma maman était atteinte de cette maladie, c'est pour cela que j'y suis sensible). Elle est décédée il y a maintenant 3 ans... d'une crise cardiaque : elle n'est donc pas allée jusqu'au bout de cette terrible maladie et parfois, je me demande si ce n'est pas mieux ainsi.

    Biseeeeeeeeeeees de Christineeeeee

    RépondreSupprimer
  11. Fabienne, Christine toutes mes pensées du soir
    Christine vous pouvez commander ce film directement auprès de Roger Dautais, merci pour votre témoignage ici je vous embrasse brigitte

    RépondreSupprimer