mardi 25 janvier 2011

Stéphane Hessel en Poésie, Aligre FM 93.1, Ô Ma Mémoire la poésie, ma nécessité

STEPHANE HESSEL ET LA POESIE

Reportage radiophonique de Brigitte Maillard
en date du 5 janvier 2011

Diffusé sur Aligre FM 93.1 le Jeudi 27 janvier de 9h30 à 10 heures
Après sa diffusion vous pourrez l'écouter ici


Cet homme est gourmand. Il aime la poésie à la folie, elle est sa nécessité,
la présence qui encadre la vie. Il aime l'avoir en bouche, la caresser et la réciter
au détour d'un chemin. Elle l'éclaire et rythme sa marche depuis son enfance.
Son ouvrage " O ma mémoire, la poésie, ma nécessité " édité au seuil en 2006
raconte l'engagement de Stéphane Hessel en poésie.


Je suis allée à sa rencontre en ce début du mois de janvier et nous
avons évoqué sa relation singulière à la poésie, ce qui dit-il
vit en lui de plus significatif.
Stéphane Hessel a traversé le  XXe siècle en homme engagé
dans la défense des droits de l'homme.
Il est l'auteur de ce petit livre qui nous souhaite à tous
de nous indigner " Indignez-vous! " Indigènes éditions

Musique, Romance - Chopin 
un extrait du CD du concertiste Christophe Alvarez
enregistré en concert-live le 21 octobre 2010 en Pologne

Brigitte Maillard

13 commentaires:

  1. Il faut faire vivre la poésie ...

    Bonne soirée Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Oui Bruno bonsoir j'aime cette pensée de Mandelstam
    "La poésie se distingue du discours automatique en ce qu'elle nous réveille et nous secoue au milieu d' un mot;
    alors il apparaît beaucoup plus long que nous ne pensions et nous nous souvenons que parler signifie
    se trouver en chemin"
    belle soirée

    RépondreSupprimer
  3. J'étais, à l'heure dite,devant mon poste radio et attendais la voix. Un grand moment d'humanité partagée avec cet homme. Lui,Stéphane Hessel,acteur de la grande histoire, très humble,lorsque l'on connait son parcours , nous faisait cheminer dans sa vie et nous emboîtions le pas de cet ainé respecté. Cet homme est troublant de sincérité. Sa voix est poésie, son corps entier est à son service. Une incarnation parfaite, sans doute, mais qu'il ne revendique pas. J'ai aimé ses mots, sa culture, l'approche philosophique de la mort. Cela change tellement des discours creux, serviles et servis à longueur de journée sur les ondes radio et à la télévision. Je n'ai pas de grandes référence littéraires mais capter des émotions à partir d'un texte, d'une voix, d'une vie si présente, demande plus de cœur que de diplômes. Et Stéphane Hessel a ce sens innée de l'humain,de son alter ego. Il a cette grandeur d'âme de celui qui sait pardonner l'indicible des camps, mais sans jamais oublier.Il reste jusqu'au bout, sentinelle éveillée face au danger fasciste. Il a cette façon de s'indigner jusqu'au dernier souffle, de ce qui avilit, blesse ou détruit l'homme. Il est bien naturel qu'avec une telle mentalité, il ne puisse plaire à tout le monde. La liberté, qu'elle soit de parole où d'être, se paye cher.En ce domaine, Stéphane Hessel n'est pas un homme qui hésite, il paye cash. Stephane Hessel n'est pas un homme qui s'arrête en chemin, il avance, sachant qu'un jour , la lumière s'éteindra aussi pour lui, sans désespérance. En cela il reste un exemple.

    Je te remercie pour cette rencontre si forte, au-delà des ondes. J'espère qu'il aura été entendu comme il le mérite.
    Je t'embrasse en amitié,

    Roger

    RépondreSupprimer
  4. Merci Roger oui sans désespérance, sa lumière s'éteindra, c'est vrai... .Stéphane Hessel est un homme d'une grande simplicité et très joyeusement grave.

    Je suis vraiment heureuse ce jour que sa pensée soit ainsi reçue
    car j'aime profondément cette dimension là de Stephane Hessel

    Belle soirée Roger et grand merci pour ces mots en retour je t'embrasse
    amitiés Brigitte

    RépondreSupprimer
  5. Je suis toujours aussi hermétique aux mots, sauf quand ils sont impertinents et me font rire, mais j'aime bien tes émissions, même si mon cerveau décroche régulièrement pour n'écouter plus que le son de l'énergie qui s'en dégage ;) Et j'ai envie de lire le dernier livre de Stephane Hessel, ce personnage me touche.

    J'ai beaucoup aimé l'interprétation de Christophe Alvarez que je ne connaissais pas, une bonne occasion d'aller en écouter plus.

    Becs ;)

    RépondreSupprimer
  6. Bienvenue
    Passagère je savais que tu aimerais aussi l'interprétation de Christophe Alvarez :)
    c'est joli ça, n'écouter plus que le son de l'énergie...
    je t'embrasse
    Brigitte

    RépondreSupprimer
  7. "La poésie habite la transcendance sans l'usurper". Quelle phrase magnifique...

    Merci pour nous faire partager cet éclat de joie pure.

    RépondreSupprimer
  8. Ces mots éclatants de Stephane Hessel en écho à la pensée d'Yves Bonnefoy " Dieu usurpe la transcendance",
    Bienvenue et merci Jean-Marc de le re-dire ici

    belle journée à vous

    Brigitte

    RépondreSupprimer
  9. Ô ! la poésie, "l'avoir en bouche" et la sucer tout doucement,la déguster avec gourmandise comme un bonbon... j'aime cette friandise à me damner.

    merci pour votre passage en mes demeures.

    RépondreSupprimer
  10. belles demeures, mémoire!
    Ce ô de la poésie vient résonner dans le silence
    merci à vous

    RépondreSupprimer
  11. Une belle rencontre noble et riche de sentiments poétiques .... Il sait tracer des sillons en marquant avec désinvolture comme un marque page sur des faits de société où la mémoire est indignée ...
    Merci pour ce superbe partage ...
    Douce journée Brigitte ...:)
    T'embrasse fort ...

    RépondreSupprimer
  12. C'est tout un grand merci à Stéphane Hessel d'avoir accepté notre demande
    Je t'embrasse Marie et suis ravie de ces partages
    brigitte

    RépondreSupprimer
  13. Brigitte merci,
    Pour tes semences, pour celles de Stéphane Hessel, pour la bonne musique.
    Et notamment pour ton engagement en poésie, ce qui n’est pas habituel.
    Par ailleurs, tu conduis l’émission en toute sobriété.
    Tu ne cherches pas à briller mais à nous offrir l’embrasement de la Poésie.
    Bravo chère Poète !

    RépondreSupprimer