lundi 28 février 2011

Message d'Annie Girardot, Maladie d'Alzheimer


6 commentaires:

  1. "Je vous aime et je vous quitte un peu" tout est dit avec poésie.
    Qu'elle repose en paix...
    Merci.

    RépondreSupprimer
  2. Bonsoir Kunline, une même émotion à ces mots,
    Très belle soirée

    RépondreSupprimer
  3. L'amour est le maître-mot de mon action auprès de mes patients atteints par cette maladie. Tout le reste n'est que déclinaison pour ceux qui cherchent à comprendre.
    Je ne sais pas si l'amour s'apprend. Sans doute par l'exemple mais c'est avant tout une disposition de l'être tout entier donné à l'autre sans calcul. Je ne sais pas si nous en sommes responsables... à un certain niveau, simplement passeurs d'une onde universelle où il fait bon être quelle que soit notre position dans notre vie. De la naissance à la mort, l'amour a sa place.Nous ne pouvons pas perdre notre temps à l'expliquer. Laissons cela aux prophètes.
    Les gens que nous aimons ne nous quittent pas totalement. Annie, je vous aimais, il convient donc de continuer.

    Roger

    RépondreSupprimer
  4. Roger grand merci pour ton témoignage

    RépondreSupprimer
  5. nous sommes des eponges et seule l'amour nous permet de rester en contact avec eux.finalament ils ne gardent que l'essentiel.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. bienvenue à vous Anonyme. et merci .Je ne sais pas ce que vous entendez par éponge mais je me dis aussi que seul l'amour est l'essentiel.

      Supprimer