dimanche 29 mai 2011

Abbas Kiarostami,The Walls


courtesy galerie de France,Paris 

Le cinéaste( Le goût de la cerise - 1997) ( Le vent nous emportera - 1999) iranien A. Kiarostami a développé, peu de temps après la révolution iranienne, un important travail photographique.
Il est aujourd’hui reconnu, publié et exposé un peu partout dans le monde. 
Dans cette série The Walls exposée jusqu'au 26 juin - Galerie Confluence à Nantes
les murs reprennent vie, chacun a son mystère 
« Le mystère d’une image reste scellé parce qu’elle n’a pas de son, il n’y a rien alentour. Une photo ne raconte pas une histoire (... ) Cela fait trente ans que je photographie la nature. D’abord des arbres isolés, puis des arbres et des oiseaux, avant la pluie à travers le pare-brise, des routes, des traverses, et, dernière série, des murs. Chaque thème a engendré le suivant. L’on pourrait croire que les murs se dressent pour séparer, pour occulter le paysage. J’y perçois pourtant des signes de la nature" 
Abbas Kiorastami 



..................................................................................................................................................................

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire