mardi 4 octobre 2011

Zéno Bianu, Une passion précise

c'est une présence qui naît
c'est faire croître une vraie tension
c'est laisser l'espace se refermer sur toi
c'est l'élégance impitoyable
c'est consentir au sol qui se dérobe
c'est sortir dans le blanc
c'est te démasquer sans cesse
c'est faire face le plus directement
c'est l'abyssal de la source vive
c'est s'installer dans la moelle de l'incandescence
c'est toujours plus avant toujours plus loin

Zéno Bianu 

extrait page 192, Le désespoir n'existe pas, Gallimard

Retrouvez l'émission Monde en poésie réalisée cet été 2011 sur Aligre fm 93.1 avec Zéno Bianu
autour de son livre paru en octobre 2010, Le désespoir n'existe pas, Gallimard
Cliquez sur ce lien pour écouter le podcast de l'émission ou rendez-vous sur cette page
Monde en poésie, Zeno Bianu
Un article  de Zeno Bianu sur Khrishnamurti, maître indien, vient de paraître 
dans la revue Octobre 2011 Nouvelles Clés

2 commentaires:

  1. J'aime ce poète quand il dit
    "C'est
    à perdre la pensée
    à tomber au bord de soi
    C'est une soif
    à aveugler les comètes
    Jusqu'au fruit qui ouvre la vie "
    Zéno Bianu ( Infiniment proche )
    Merci Brigitte

    RépondreSupprimer
  2. Arlette bonjour, ces mots-là je ne les connaissais pas et c'est très beau, vraiment...merci Arlette

    RépondreSupprimer