mardi 20 décembre 2011

Gaby Ferréol, Voilà c'est fini


Dans le bleuissement de l’horizon
la vie en partance
 
Nul cri ou murmure
Aller simple du souffle
 
J’ai allumé une bougie
Sans prière ou mélopée
 
Oscillant entre la fulgurance de l’absence
et la douleur de la déchirure.
 
 
Sous l’aile fleurie des souvenirs,
il me reste de toi le vide
à cueillir en gerbes souriantes.
 
 
 
(à la mémoire de ma mère, 5/11/1921 - 3/01/2011)

Gaby Ferréol - Tous droits réservés

Retrouvez Gaby Ferréol sur son site


................... 
 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire