lundi 25 juillet 2011

Bernard Sichère, Ce grand soleil qui ne meurt pas, Aligre fm 93.1

 BERNARD SICHÈRE CE GRAND SOLEIL QUI NE MEURT PAS


« Un coup de ton doigt sur le tambour décharge tous les sons 
et commence la nouvelle harmonie
Un pas de toi, c’est la levée des nouveaux hommes et leur en marche. » 
Rimbaud  Illuminations

Émission sur Aligre fm 93.1 avec Bernard Sichère ce lundi 25 juillet


Ce grand soleil qui ne meurt pas (Grasset) raconte le parcours d'un philosophe animé par la "Passion 68", engagé, maoïste, soulevé par " l'amour d'une vérité" qu'il rencontrera au fil du temps par la voix "de la révélation chrétienne".


" ... il est possible que ce qui est vraiment révolutionnaire avance sur des pattes de colombe n'ait pas grand-chose à voir avec les fusillades et les massacres qui fascinent les intellectuels en mal d'action, mais tout à voir avec les éclaircies soudaines d'un autre temps dans le temps, d'une autre vie dans la vie. Il faut apprendre à penser le temps autrement, à penser l'histoire et la politique autrement, à nous penser nous-même autrement, il faut tout reprendre à zéro."

L'oeuvre de Bernard Sichère est aujourd'hui le fruit d’une méditation de la pensée de l'être issue à la fois de Heidegger et de la révélation chrétienne. Une œuvre singulière et passionnée qui nous conduit, cela peut être, sur un chemin de liberté.
Un homme pour qui l’oubli de l’essence de l’homme dans son rapport à l’être est la source de tous nos maux.
Homme libre toujours tu chériras la mer

Conférence de Bernard Sichère, Centre Pompidou,  Traces du Sacré, 2008
" à quoi bon les poètes en temps de détresse ?"


Brigitte Maillard

lundi 11 juillet 2011

Klavdij Sluban, Aligre fm 93.1, Monde en poésie

ENTRETIEN RADIOPHONIQUE AVEC KLAVDIJ SLUBAN PHOTOGRAPHE



émission en écoute - 55 minutes
        & voir aussi article précédent monde en poésie, klavdij Sluban

Le 11 juillet je recevais sur les ondes Aligre fm 93.1 Klavdij Sluban
Photographe - auteur d'origine slovène né à paris en 1963.
Son oeuvre est exigeante. Il est l'un des photographes
les plus percutants de sa génération.


Depuis 95, il anime des ateliers avec des jeunes détenus.
Un engagement qui démarre en France à Fleury Mérogis avec le
soutien de Henri Cartier Bresson, Marc Riboud et William Klein.
Un travail qui se poursuivra dans les camps disciplinaires des pays de l'est
et auprès des Maras, en Amérique centrale.

Klavdij Sluban est lauréat 2009 du prix EPAP,
European Publishers Award for Photography,
pour le livre Transsibériades,
aux Éditions Actes-Sud.
Il est également lauréat du prix Leica (2004)
et du prix Niepce (2000).




Cycle Autres rivages - la mer Baltique 2001 - 2005
photo Klavdij Sluban