mardi 14 février 2012

Richard Texier, Sculptures, Editions du Patrimoine


Un  ouvrage de grande qualité, Richard Texier Sculptures édité par les Editions du Patrimoine. Une oeuvre d’art, tant sa réalisation est soignée. On y découvre les sculptures du créateur Richard Texier et  les textes de deux auteurs : Les veines du dragon par Zeno Bianu, poète,  auteur de nombreux recueils de poésie et  Fragments pour aborder l’œuvre de  Richard Texier Pascal Bonafoux, Commissaire d’exposition et professeur à l’université Paris-VIII. Deux approches, deux sensibilités  qui nous conduisent au vrai du travail de Richard Texier.

L’artiste est heureux . Un livre le rassemble. Lui qui aime célébrer la vie au travers de ses œuvres est célébré aujourd’hui par cet ouvrage magnifique. Lui qui voyage de la peinture à la sculpture, de l’orient à l’occident, de la matière à l’esprit. Lui qui découvre le feu à l’âge de 11 ans  au regard de la toile,  Jour de lenteur – Yves Tanguy -1937, est avec nous aujourd’hui dans son atelier où ses œuvres s’exposent; un bel espace pris lui aussi dans son cercle de feu, tant la magie semble l’habiter, le mystère s’y faire présence. Viennent y surgir des animaux ailés, « troués d'espace » - Zéno Bianu -, comme cet ours rouge que l’on retrouvera pendant quelques mois sur une tour de La Rochelle. Angel Bear est son nom. Il est " un manifeste, un message, un totem " dit Richard Texier. Que la folie des hommes ait pu atteindre cet ours blanc là-bas sur la banquise, le bouleverse. Et c’est  alors un cri d’alarme . Pour dire son désir du monde, Richard Texier crée sans arrêt images et formes. Il vit "dans la chaleur mentale de la conception". Engagé sur une voie d’ouverture, il nous raconte La belle histoire. Celle qui vit au fond de nous, celle qui fait descendre le ciel sur la terre,  nous fait signe d’ailleurs, d’une terre-mère inconnue. Celle- là même qui nous dit au fond, en un seul regard, qu’on peut être transfiguré par la matière. Cet homme est ému par notre monde.  Mu hors de lui-même. C’est le coeur de sa création.

Remerciements à Zéno bianu dont le travail de poète nous a conduit sur les traces de Richard Texier

Brigitte Maillard

Richard Texier, Sculptures, Editions du Patrimoine


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire