mardi 11 décembre 2012

Encore frissonnant sous la peau des ténèbres, Jules Supervielle


Photo Gaetano Vogler - Avec mes remerciements - Tous droits réservés Clic sur image

Entre couleur et beauté et parce que l'ombre demeure

J'aime cette photo de Gaetano Vogler et la Fable du Monde


(...) Encore frissonnant
Sous la peau des ténèbres
Tous les matins je dois

Recomposer un homme
Avec tout ce mélange
De mes jours précédents
Et le peu qui me reste
De mes jours à venir.
Me voici tout entier,
Je vais vers la fenêtre.
Lumière de ce jour,
Je viens du fond des temps,
Respecte avec douceur
Mes minutes obscures,
Épargne encore un peu
Ce que j’ai de nocturne,
D’étoilé en dedans
Et de prêt à mourir
Sous le soleil montant
Qui ne sait que grandir.




Jules Supervielle extrait de La Fable du Monde 1938

  Jules Supervielle  le réconciliateur  sur le site de Jean Michel Maulpoix


8 commentaires:

  1. Je le lis et je le relis, il est triste et beau comme le temps qui passe, il s' ouvre infiniment sur l' éternité...

    RépondreSupprimer
  2. une invitation à la contemplation...

    RépondreSupprimer
  3. L'Homme, au sens générique, cela va de soi,aura toujours ces frissons existentiels que ni la technologie ni le confort des acquis matériels ne peuvent radicalement effacer. A sa manière, la poésie peut contribuer à trouver surtout quelques bonnes questions qui pourraient baliser des voies et voix. La tienne, par exemple.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui Moktar et je te remercie; elle peut nous être d'un grand secours pour nous aider à penser et vivre le monde.

      Supprimer
  4. Constamment on doit renouveler notre hymne à la vie, à l'amour, au soleil même si souvent la vie n'est pas que soleil!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merveilleux cet élan cher Bizak! je commencerai par sourire:)

      Supprimer
  5. Se recomposer chaque matin ... un élan vital si fort
    mais le coeur en chamade y arrive-il?
    Viens chez vous Chère Brigitte avec toujours grande joie
    Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci beaucoup Arlette nous nous accompagnons depuis près de deux ans maintenant avec ce même goût pour les arts
      Très belle fêtes!

      Supprimer