lundi 10 décembre 2012

Par les lueurs, Dominique A

 Etonnant Dominique A et si rare
"Par les lueurs nous voilà traversés par les lueurs
Oh soudain...Sur le chemin de pierres cendrées
Un matelas posé par erreur
Et soudain par les lueurs nous voilà traversés par les lueurs
Ma planche mon âme
L'heure qui s'est déposée
Est-elle d'opale, provient-elle d'iris saturée
Rien je sais rien..."



  Site de DOMINIQUE A

Dominique A est nommé artiste masculin de l'année 
aux Victoires de la musique 2013

Par les lueurs, Dominique A

5 commentaires:

  1. La poésie est le genre littéraire le plus abouti, mais hélas le moins lu. Il faut avoir la foi chevillée au corps pour s'y consacrer sauf à ne pas être entendu...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bienvenue Jeanmi, oui c'est sûr! Mais si je puis déjà m'entendre moi même grâce à elle, c'est déjà bien!

      Après c'est vrai que la poésie s'impose mal dans notre système;les obstacles sont nombreux à l'intérieur comme à l'extérieur.Avec ce blog et mon travail de poète, je mesure mieux ce qui se passe.

      Mais depuis quelques années la poésie se dégage, elle parvient à revenir vers nous grâce aussi à des actions concrètes, moins élitistes et vraiment adressées " aux gens" sur le terrain, actions qui se multiplient. Le travail du Printemps des poètes est à cet égard très important en ce moment.

      Supprimer
  2. Moi j' ai la foi, et votre site l' entretient! Quel texte et quelle interprétation, c' est fervent comme une prière!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il m'aide moi aussi à me maintenir à flot dans la traversée!
      merci orfeenix!

      Supprimer
  3. Poème et interprétation diamantins de Dominique A.
    A propos du destin de la poésie, je crois que seules cette inébranlable foi en elle dont parle Orfeenix et notre solidarité peuvent la sauver.

    RépondreSupprimer