mardi 20 novembre 2012

A pleines mains, Revue Bacchanales, Maison de la Poésie Rhônes-Alpes


La main est au coeur de l'édition de la revue/livre Bacchanales N°48 édité par 
la Maison de la Poésie Rhônes-Alpes. Une revue, qui accueille les écrits de 71
poètes, dont je fais joyeusement partie. Des textes inédits pour la  plus part,
accompagnés par les dessins de l'artiste Ernest Pignon-Ernest.
 Etudes à la pierre noire, dessins à la plume, sérigraphie...
Une main que les poètes explorent de leur sensibilité vive et singulière.
Quelle saveur, c'est très réussi! Qu'elle soit de plume, d'ouvrage, aimée ou amante... 

"la main est un chef d'oeuvre. 
A la fois elle sent et elle agit.
On dirait presque qu'elle voit.." 
 Brigitte Daïan, présidente

A pleines mains, Bacchanales N° 48 , 
Revue de la Maison de la poésie Rhônes-Alpes, 20 euros

lundi 19 novembre 2012

La voix des poèmes, Corps de mots, Christian Olivier


 Corps de mots

On est un corps
avec des mots
dire le texte
c'est dire la mort
qui nous unit
les mots c'est pas nous
c'est des secousses
que l'on pousse
flamme de nos vies
les cordes vocables
vibration
résonance
miroir d'un écho
alors manger
et recracher
et rejaillir
il n'y a pas de poésie
pour la poésie
il y a le sang
il y a le vent
il y a la terre
il y a la mer
dire dire toujours
le temps qui s'écartèle
noyé dans les espaces
et les secondes qui nous fracassent
l'être est humain
dire demain
on est un corps dans le mot
on est des mots de corps
et je ricoche à l'infini
les corps de mots
les corps de cris
à travers les lumières
et les ombres mouvantes
j'aperçois un extrait
une esquisse un reflet
arrivé à l'autre bout
rien et tout
courroie de transmission
quel est ton nom
je suis un corps de mots
une mélodie de chair
qui éclate dans les airs
dire encore
c'est elle qui m'a pris
les mots qui nous transpercent
et les rires aux éclats
à coups de décibels
qui déchirent la nuit
et quand tout finira
j\'en recommencera
t'as qu'à voir nos trombines
quand tu nous fais la rime
on ne peut que t'offrir
le dessous d'un sourire
quand j'ai mal à Rimbaud
je repense à Michaux
on est des bouts de terre
on nait dans le ruisseau
j'ai le ventre tout gros
alors chante
s'écrie l'oiseau
j'ai tout mis par terre
la ferraille et le verre
enfin je suis nu
comme un vers
alors le silence
alors l'inspiration
un temps
alors le ventre
alors la pression
un temps
alors le souffle
alors la colonne
deux temps
alors la langue
alors la bouche
un demi-temps
alors tu meurs
alors tu vis
plus le temps
alors
les petits bouts de mots
les étoiles de bruit
chuchote moi toi aussi
ce bout de mélodie
on ramasse les miettes
pour remplir nos assiettes
je te bois
et ma gorge sèche
se remplit de toi
les corps de mots
c'est des corbeaux
perméable toi
au plus profond de toi
alors juste un baiser
un regard déplacé
ça fait des milliards d'années
des fois que j'en aurais rêvé
je rebondis à l'infini
les corps de mots
les corps de vie
une rafale de mots
m'a laissé sur le carreau
on est un corps avec des mots
on est des corps de mots


Christian Olivier
Editions Printemps des poètes 2013


Dans le cadre du Printemps des Poètes 2013 sur le thème de
 la Voix des poèmes,








ce poème inédit de Christian Olivier
musicien fondateur du groupe musical Têtes Raides 
Prochain concert au Théâtre des Bouffes du Nord  
6,7,8 & 13, 14, 15 décembre

Un nouveau spectacle CORPS DE MOTS créé autour de la passion du groupe pour                la poésie


et sur le site France Info, Les têtes raides rendent hommage à la poésie, le 10 décembre 2012

Retrouvez sur le site du PRINTEMPS DES POETES, rubrique Passeurs de Poèmes de nombreux inédits - sur le thème de La Voix des poèmes 2013 à télécharger et diffuser largement

Rappelons aussi les difficultés traversées par le Printemps des Poètes en ce moment, sur ce lien infos & liens 



Corps de mots, Christian Olivier,Tête Raides et le Printemps des Poètes

samedi 10 novembre 2012

Annick Cisaruk, Léo Ferré l'âge d'or


Nous aurons du pain
Doré comme les filles
Sous les soleils d'or
Nous aurons du vin,
De celui qui pétille
Même quand il dort
Nous aurons du sang
Dedans nos veines blanches
Et le plus souvent
Lundi sera dimanche
Mais notre âge alors
Sera l'âge d'or

Nous aurons des lits
Creusés comme des filles
Dans le sable fin
Nous aurons des fruits
Les mêmes qu'on grapille
Dans le champ voisin
Nous aurons, bien sûr
Dedans nos maisons blêmes
Tous les becs d'azur
Qui là-haut se promènent
Mais notre âge alors
Sera l'âge d'or

Nous aurons la mer
A deux pas de l'étoile
Les jours de grand vent
Nous aurons l'hiver
Avec une cigale
Dans ses cheveux blancs
Nous aurons l'amour
Dedans tous nos problèmes
Et tous les discours
Finiront par je t'aime
Vienne vienne alors
Vienne l'âge d'or


"Léo Ferré, l'âge d'or" Annick Cisaruk chante Ferré accompagnée à l'accordéon par David Venitucci les lundis 29 octobre, 5, 12 et 26 novembre à 20h précise au CONNETABLE, 55 rue des archives-Paris 75003-Réservation indispensable au 01 82 01 65 99 (prix libre)

mardi 6 novembre 2012

17è Festival International de Poésie, Saint-Martin-d'Hères


C'est "sous le signe de la main" que la ville de Saint-Martin-d'Hères devenue cette année Ville en poésie
 [ un label de reconnaissance attribué par Le Printemps des poètes
fête son 17ème Festival International  de Poésie. Il s'animera pendant un mois dans la ville et sa région  et sera un regard " vers la belle diversité de la poésie contemporaine":" Une poésie à dire, chanter, murmurer, mettre en musique, slamer, clamer et partager"
Au coin de la rue et parmi les hommes, elle viendra à notre rencontre. Ateliers, soirées chansons, tables rondes, lectures, expositions se dérouleront du jeudi 8 novembre au samedi 15 décembre. De nombreux artistes et poètes, éditeurs seront là pour cette grande fête poétique. 
Le programme est en téléchargement sur le site de La Maison de la  Poésie 
Rhones -Alpes organisatrice de cet évènement dont Robin Renucci est  le parrain.

"« Je ne fais pas de différence entre un poème
et une poignée de mains »
Ce que disent ces vers de Paul Celan recèle pour une bonne part le sens de
notre festival et des actions quotidiennes menées par la Maison de la poésie
Rhône-Alpes, par son ouverture au monde, elle se veut au coeur de l'aventure
humaine tout en restant attachée à l'exigence de la langue(...)"  

Brigitte Daïan, présidente de la Maison de la poésie Rhônes-Alpes 
 
La revue Bacchanales éditée par la Maison de la Poésie sera l'une des pierres d'angle de cette  ré-union autour de la poésie. 71 auteurs contemporains y ont participé. 

Une exploration du thème  de la main mis en image par l'artiste Ernest PIGNON-ERNEST
Bacchanales « À pleines mains » n° 48, novembre 2012

 17ème Festival International  de Poésie, Saint-Martin-d'Hères


Brigitte Maillard