dimanche 27 septembre 2015

Henri Michaux, Moments, A distance, Poésie/Gallimard








après un long voyage

Rien
seulement rien
«  rien » s’élève du naufrage

Plus grand qu’un temple
plus pur qu’un dieu

« Rien » suffit
frappant le reste d’insignifiance
d’une inouïe, invraisemblable
pacifiante insignifiance (…)

La table vit de moi
je vis d’elle

Est-ce tellement différent ?
Existe-t-il quoi que ce soit
de totalement différent
manteau  table  tissu  tilleul
colline  sanglier
différents seulement
parce que semblables

par-dessus  tout
effaçant  tout
Unité
Totalement
Tous les êtres
le règne de l’existence commun à tous
Magnifique ! (…)

pages 105, 106
VERS LA COMPLETUDE
extrait de Moments
HENRI MICHAUX
poésie/Gallimard
octobre 2014

Moments Henri Michaux




Ses légers seins ocres m’appellent
m’ensoleillent
m’ensorcellent
jardins de noce, épées de lys
fuseaux dans le foin
cabane par intimité
palais par préciosité
une main va toucher
une bouche va bouger
toutes les eaux du monde
récitent les versets de la félicité (…)

j’ai poussé la porte de l’union
j’aborde de nouvelles rives
j’aborde sans cesse de nouvelles rives

la nuit est notre palmeraie (…)

jade au-dehors
feuillage et fruit au-dedans
oubli des murs
prière dans la roue
Tous les visages de la journée
s’achèvent dans la paix de son visage

Un lac, dirait-on, jour après jour veille sur nous
( ...)


Annonciation, pages 150, 151
extrait de A distance
HENRI MICHAUX
poésie/ Gallimard
octobre 2014


A distance Henri Michaux


Pour le 30ème anniversaire de la disparition d’Henri Michaux les Editions Gallimard viennent  de faire paraitre ces deux recueils d’Henri Michaux, recueils de poèmes inédits publiés en 1996 réunis cette année dans la collection poésie/Gallimard

C’est à (re)découvrir tant la poésie d’Henri Michaux annonce
l’immensité de la vie intérieure et se révèle si proche de nous.
Annonciation est un poème de beauté
"  Le chant qui s’était tu, croyait-on à toujours avec Nous deux encore en 1948, a fait plus que revenir en grâce avec Annonciation. Il s’est inventé un espace jusque-là inaccessible, il a trouvé le souffle et les mots, la ferveur, l’ensoleillement, et pour une fois une manière de dire oui à une joie sans ombre, à un plaisir sans défense "

Préface André Velter




Esprits nomades

(Article paru en octobre 2014 réactualisé ce jour )

Henri Michaux, Moments, A distance, Poésie/Gallimard

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire