lundi 24 novembre 2014

Poésie, Un grand vent s'est levé, Danny Marc


UN GRAND VENT S'EST LEVE

Il est venu de si loin
le long chemin de notre désert
Il était si profond
le long sommeil
             qui me séparait de toi

Elles sonnèrent si nombreuses
les longues heures
            où nous étions absents

Un jour est arrivé
où le tracé des étoiles a remplacé
           et le désert
           et le sommeil
          et l’absence

Ce jour là

un grand vent s’est levé




ORPHEE

Ce soir
le vent fou de tes mains
a dérangé mes cheveux
Il a fait basculer l’ordre établi
au temple de mon corps
Solidement construite
à la patience des jours
je me croyais de pierre
je me pensais de roc
Mais ce soir
le vent fou de tes mains
a dérangé mes cheveux
Il a ramené sur mes lèvres
le chant des vagues





SI NOUS REFAISIONS LE MONDE


(...)


Si nous refaisions le monde
      Ô toi que j’aime
à jamais tu saurais

l’amour en prière
et ma tendresse à genoux



Un grand vent s'est levé, Danny Marc préface Michel Cazenave 
post-face de Gaëtan Courrèges  Illustrations Danièle  Maffray
68 pages, 12 euros
Pages 11,17,63




Poésie, Un grand vent s'est levé, Danny Marc

2 commentaires:

  1. Les poètes font de la musique avec leurs mots. Cette sonorité intériorisée en lisant ces extraits de "Un grand vent s'est levé" me touchent. L'illustration de tête de Danièle Maffray en en parfaite résonance avec le sensibilité de ces textes. Merci Brigitte pour ces moments hors du temps, la poésie est l'oxygène de la vie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Serge j'avais envie en cette Journée internationale pour l'élimination de la violence à l'égard des femmes, d'entendre l'amour,
      l'amour dit par une femme en poésie. Avec Danny Marc, j'ai trouvé mon bonheur ( sourires) A très bientôt et merci de ton attention.

      Supprimer