dimanche 19 janvier 2014

Serge Marzin, Légèreté de l'être, Gravure

Légèreté de l'être


©Serge Marzin

Matrice en cuivre

Gravure taille-douce

technique:  Burin




« Le graveur est un guetteur d’aube »


« Graver, un acte épris d'humanité. La cellule-atelier respire l'infinie présence du silence . Le trait buriné comme art de vivre au quotidien. » Serge Marzin


La gravure, si peu connue du grand public, je vous invite à la découvrir auprès de l’œuvre de Serge Marzin graveur taille-doucier buriniste

Sur son site, des présentations de ses travaux, gravures estampes ateliers et expositions.
Serge Marzin est un artiste breton qui vient d’être touché de plein fouet par les dernières inondations en région Bretagne. Son atelier est dévasté aussi lance-t-il une souscription dont vous pouvez lire les modalités sur son site/ Atelier An Awen « traces d’empreinte » :  Souscription d’aide à l’auto construction d’un nouvel atelier de gravure: Evanescence
et Duello

Serge Marzin vient de réaliser avec Marie-Josée Christien un livre d’artiste que vous pouvez suivre sur cette page «Conversation de l’arbre et du vent »
Il participe aussi à la collection de livres d'artiste L 3 V  initiée par Marie et Michel Thamin, mt galerie.


Site de Serge Marzin, Atelier Awen "Traces d'empreinte"


Brigitte Maillard 


Serge Marzin, Légèreté de l'être, Gravure

lundi 13 janvier 2014

Leili Anvar, Renaud Garcia-Fons, L'envol: Femmes mystiques d'Orient et d'Occident, Concert Lecture

source Facebook évènements clic pour agrandir


C'est à l'occasion de la réédition du livre de Malek Jân Ne’mati 1906 - 1993,

La vie n'est pas courte mais le temps est compté, Editions Diane de Selliers

qu'aura lieu ce concert/lecture de Leili Anvar et Renaud Garcia-Fons


" Ce que Tu es

Tu es l’allumette

et la lampe

Le jardinier

et le jardin

Tu es rossignol

tu es chant

Bouton de rose

parfum flottant

La guerre et la paix

en même temps (..) "

Malek Jân Ne’mati
( extrait choisi source: Résonances de l'âme)


Ecoutez sur Résonances de l’âme un extrait de la création de Leili Anvar et Renaud Garcia-Fons, L'envol: Femmes mystiques d'Orient et d'Occident

Une création à découvrir sur Paris le jeudi 16 janvier, Forum 104


...


Article de Leili Anvar Les Figures de l’Aimé chez Malek Jân Ne’mati (1906-1993) 


 


Brigitte Maillard

Concert poétique Leili Anvar, Renaud Garcia Fons, L'envol: Femmes mystiques d'Orient et d'Occident

mardi 7 janvier 2014

François Cheng, Le livre du Vide médian

La Montagne Sainte Victoire 1885 1887 National Galery of Scotland



« La montagne pense en moi je deviens sa conscience » Cézanne
cité par François Cheng page 13 – Le Livre du Vide médian -



Nommer chaque chose à part
      est le commencement de tout
Mais dire ce qui surgit d’entre elles
      toujours neuf
                   et imprévu
c’est
      chaque fois
                    re-commencer le monde

Entre arbre et nuage
Que passe oiseau blessé ou vent ravi
Que l’éclat furtif s’inscrive
          entre les yeux
                 entre les lèvres
A la vraie vie
            indéfiniment
                   nous re-naissons





extrait page 37 Le livre du Vide médian, François Cheng, Albin Michel 2009


et toujours cette conférence de François Cheng de 2010, au Collèges des Bernardins,
Envisager et dévisager la beauté. Si vous ne la connaissez pas encore,
Ecoutez. Sur Dailymotion la conférence dans son intégralité.
Un questionnement formidable tant la beauté fait signe à la vraie vie.

"L’Homme est le cœur battant et l’œil éveillé de l’Univers vivant et non un être déraciné 
éternellement solitaire qui dévisage l’univers de l’extérieur, si nous sommes capables de
penser l’Univers c’est que l’Univers pense en nous, peut-être notre destin fait-il parti 
d’un destin plus grand que nous, alors l’Univers prend sens et nous avec lui."



Puis dans cette émission  Hors-champs de Laure Adler d’ octobre 2012, François Cheng
évoque son livre Quand reviennent les âmes errantes.

Toujours « hanté par ces deux mystères, le problème du mal et la beauté du monde »,
il nous raconte avec une vibrante sensibilité la « vie inouïe »,
évoque le coeur de ce « double royaume de la mort et de la vie » dont parle Rilke,
la mort partie intégrante de la vie.
François Cheng  poursuit déjà là ce thème qui fera l’objet de son dernier livre paru en 2013

Cinq méditations sur la mort, autrement dit sur la vie  paru chez Albin Michel


Brigitte Maillard



François Cheng, Le livre du Vide médian, beauté, renaitre