mardi 24 novembre 2015

Louis Bertholom, poésie et fraternité



Respirez les sourires




De toutes ces haines stupides
ces fleurs que l’on écrase
à l’aube de l’éclosion
au nom d’une pensée
aux couleurs différentes
ou de légitime frivolité
se baignant dans l’air libre

De tout ce sang versé
qui célébrait la vie
ces innocences bafouées
dans la terreur, le carnage
que faire, que répondre
sinon continuer à nous ouvrir
comme pétales au soleil
avec la caresse du vent
la bienveillance de la terre
qui berce d’un même rythme
le monde en entier

Chantez avec des fleurs
fêtez toutes les couleurs
portez l’amour en boutonnière,
allongez-vous sur des parterres odorants
respirez les sourires, respirez les sourires
même à l’ombre
même au soir triste
respirez les sourires
qui ne se voilent...


Louis Bertholom, poète


Louis Bertholom  adresse à ses amis ce poème écrit quelques jours
après les attentats du 13 novembre 2015. Le voici pour nous aujourd'hui.

Louis Bertholom, poésie et fraternité

1 commentaire: