dimanche 17 janvier 2016

le sable de la terre, Ismaël Savadogo, Le Lavoir Saint Martin

Le lavoir Saint Martin



Comme il est bon de se plonger dans le sable de la terre ! Ce premier recueil d’Ismaël Savadogo est un compagnon juste. Il nous entraine sur les hauteurs, là où Poésie dit ce qu’elle est, une philosophie, une amie qui « envisage les grands problèmes du monde et de l’âme » Montaigne. L’amour de la sagesse, cette tension de l’être Je ne quitte pas/ du regard ces mots, demeure intense. Le désir de connaitre de l’auteur est si profondément inscrit/écrit dans le paysage d’un monde clairement pensé… pour trouver là où nul se souvient.
Un recueil de grande qualité. Une marche vers notre source d'inspiration. Marcher en plein soleil / par un jour non élucidé.




XX

En attendant le retour du ciel

notre ascension
vers les figurations

commencer par faire
autrement que d’habitude

                               Voir ou ne pas voir par là
                                mais être
                                à hauteur suffisante

                                le temps d’écrire
                                sur les places de vie

                                ce qui reste encore
                                à terre d’humain







XXI

Une goutte de pluie qui sauve
mieux que des mains qui s’épuisent
à force de recommencer chaque jour.

On sait ce qui fait des mots un arbre
et d’un arbre une expression fine de l’être.

                                Vivre comme vivent les oiseaux
                                et tous ces nuages de passage
                                au-dessus du monde,

                                connaître le signe qui lie
                                chaque présence humaine à l’obscurité

                                pour que si des terres sèches
                                les étoiles s’élèvent
                                les unes sur les autres

                                il y ait encore un peu plus d’élan
                                qui naisse du bas.





XXVII


…..

Puis un jour peut-être
qu’on ne cherchera plus
entre le monde et le doute.

Car entre le lit et le bord du fleuve
on aura trouvé

sur un pont hissé
à la hauteur des oiseaux

notre ciel
de nouveau constitué et tranquille
au-dessus du vert feuillage




le sable de la terre, Ismaël Savadogo, Le Lavoir Saint Martin novembre 2015, 10 euros
39 pages - extraits pages 28, 29,  36

Ismaël Savadogo est né à Abidjan en 1982. Ses poèmes paraissent dans des revues
littéraires, L'Intranquille, Traversées... le sable de la terre est son premier recueil
paru en novembre 2015 aux éditions Le Lavoir Saint Martin.

Site Editions Le Lavoir Saint Martin 

 

le sable de la terre, Ismaël Savadogo, Le Lavoir Saint Martin

2 commentaires:

  1. "Un pont hissé à la hauteur des oiseaux " quel bel élan pour y parvenir Merci pour vos lectures découvertes Belle soirée Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. merci Arlette j'en suis heureuse ! Belle soirée à vous

      Supprimer