samedi 15 octobre 2016

Gilles Baudry Le bruissement des arbres dans les pages


le bruissement dans les branches Gilles Baudry



Lisière     intangible  frontière
lieu où l’espace touche au temps

ici    rien ne peut être la patrie
seul l’invisible  nous ouvre les yeux

sous la corolle de la lampe qui fléchit
sur sa tige et les sépias des ombres j’écris

l’envers du monde je le vois    j’entends
des pas de brume qui s’approchent


*



"Il faut que chacun devienne  le ciel"  Novalis



Prendre des nouvelles du ciel

apprendre le parler en langues des oiseaux
et respirer
      par tous les pores de l’enfance

avoir un entretien avec soi même

ouvrir le livre de ses mains

offrir ce qui nous manque

le fond de l’air avec le fond de la pensée
        chanter

se taire ensemble
      échanger des regards entendus

et puis
    suivre le silence qui suit


*


Lettre à Pierre Reverdy

"Irais-je plus  loin que moi-même"  


L’insoluble question
avec quel art vous la posez
comme on pose une vitre
à telle fin d’avoir une réponse  claire
lavée de tout soupçon

avec ce goût de l’au-delà
qui ne vous a jamais quitté
ni moi qui vous relis tout haut
pour mieux vous écouter



Gilles Baudry Le bruissement des arbres dans les pages éditions Rougerie 2013
pages 12, 14,35



Gilles Baudry sur France Culture émission du 26 avril 2013 
&  entretien Revue Recours au poème


Gilles Baudry est un poète breton, né en 1948. Il est moine à l'Abbaye de Landévennec.




Poèmes Gilles Baudry Poésie Le bruissement des arbres dans les feuilles

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire