dimanche 20 novembre 2016

Mais l'âme...


"La fin d’une âme est légère, très légère, presque silence."

Antonio Porchia




 Photo Brigitte Maillard



Sur Monde en poésie retrouvez Voix Réunies Antonio Porchia



"L’effort d’approfondissement, l’exercice de la captation profonde, n’a rien à voir avec l’astuce, la perspicacité ou la jonglerie intellectuelle qui remplissent livres et revues. C’est comme un instinct de plongeur, un refus de toutes les zones intermédiaires, un cohérence d’intégrité, une décision d’aller jusqu’au terme, bien qu’il n’y ait pas de terme. Cela exige toute la vie en appoint, sans jeux faciles, sans recul devant l’abîme. Approfondir est la forme la plus radicale et généreuse de l’héroïsme. C’est être aussi sans références. L’échelle de relation est désormais l’infini, et la rencontre avec la mort comme expérience anticipée et paramètre constant du possible." Extrait de la postface de Roberto Juarroz au sujet de Voix d'Antonio Porchia


Mais l'âme...

2 commentaires:

  1. Un bel extrait, une photo magnifique, merci

    http://emprises-de-brises.over-blog.com/

    RépondreSupprimer