jeudi 1 décembre 2016

Ousmane Sow

Ousmane Sow
clic pour agrandir photo Brigitte Maillard





Quand j’ai vu les sculptures d’Ousmane Sow sur le Pont des Arts en 1999 je me suis dit que l’Homme était bien grand. Qu’il était certainement plus "en forme" que je ne l’imaginais, qu’il était… tel que l’éternité le change, Mallarmé

Sur ce pont magnifique de l’entre deux rives,  j’ai retenu de cette rencontre, la grandeur… De celle qui vous jette à terre, qui ne vous prend pas par la main mais vous conduit là où elle est. Plus de trois millions de personnes avaient fait ce voyage. Ousmane Sow était là entre ses personnages et nous, qui faisions ces pas vers un art contemporain exigeant.

Cette splendeur sauvage, Ousmane Sow la crée dans ses oeuvres figuratives à la fois précises et brutes. C’est cette alliance qui donne force vie à ses créatures de haute taille. Pour l’intensité, il y a une matière complexe et secrète; pour le mouvement: un déséquilibre équilibré; pour l’émotion : une déformation des traits et pour qu’on s’y retrouve : des scènes qui nous ressemblent...

J'ai retrouvé les oeuvres de ce sculpteur avec émotion en 2010. Ousmane Sow exposait à la Fondation De Coubertin à Saint-Rémy-Lès-Chevreuse. Merci Ousmane Sow.

Ousmane Sow
Photo Brigitte Maillard clic pour agrandir


Ousmane Sow

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire