lundi 24 avril 2017

Fleurs de l'instant, KO UN

Fleurs de l'instant KO UN


Des poèmes courts qui nous font entrevoir l’écart (le grand écart parfois)  entre nous et le monde, notre perception et sa réalité. Prosaïquement, ne recherchant pas le poétique, Ko Un nous conduit quelque part, au travers du vide, de l’ennui, de là ou surgit ce qui reste : un éclat de présence, de beauté, de conscience. Ko-Un, par son écriture brève, proche du haïku parfois, tient ainsi la réalité, et la poésie passe… Un autre niveau de réalité est atteint à la lecture de ce recueil : les fleurs de l’instant, de petites pièces méditatives. Sans illusions.




Les hommes sont humains
en parlant

Ho, le monsieur au nœud papillon
au lieu de somnoler
dites-donc
quelque chose.


*


La première goutte de pluie
réveille
une feuille de magnolia
puis
cette feuille-ci
celle-là


 *


Un cortège de fourmis
traverse la rue
peut-être pour nous rappeler
aujourd’hui
demain
le lendemain
que ce monde
n’est pas seulement
celui de l’homme

sous un soleil brûlant le chant du coucou a cessé


 *


Une lumière de l’autre côté de la rivière

personne ne pose de question
personne ne répond




Vous pleuriez à plusieurs dans la nuit
à l’aube
insecte
tu es seul
réveillé, je suis ton camarade


prison de Séoul cellule 1 bâtiment 5




« Ko Un est certainement le poète coréen le plus lu et le plus traduit à travers le monde. Son œuvre, très abondante, se compose d’essais, de romans et de poèmes, mais c’est surtout la poésie qui lui vaut une reconnaissance internationale. » Extrait Postface.

Ko Un sur Monde en poésie Coeur du poète & Sous un poirier sauvage


Poèmes, Ko un, Fleurs de l'instant

dimanche 23 avril 2017

La Rivière

Monde en poésie


On aime penser qu’une voix nous apaise, nous écoute. Que nous ne sommes pas seuls. Mais cette voix intérieure est la nôtre. N’est-ce pas notre visage que l’on voit au bout du chemin ?

Brigitte Maillard, À l’éveil du jour, Monde en poésie éditions, 2016


Photo © Brigitte Maillard couverture  La Rivière de Pont-l'Abbé Poèmes, concours salon du livre bigouden monde en poésie éditions 2016


Poème, Poésie, Rivière, Pont-l'Abbé

samedi 15 avril 2017

Ce rien qui nous éclaire, Jean Lavoué



Poèmes Jean Lavoué



La ville d’Hennebont dans le Morbihan accueille depuis peu une maisons d'éditions fondée par le  poète et essayiste  Jean Lavoué : L’enfance des arbres.

Ce rien qui nous éclaire, paru en avril 2017 ouvre la voie. Un recueil de poésie, où se dévoile le chant du poète Jean Lavoué. Un poète qui croit à la fragilité, à l’audace : oser lever les yeux   pour ne faire qu’un avec le jour, à la fraîcheur de l’air, au si peu qu’il nous faut pour être dans le chant… 

Le poème se dessine. Il apparaît dans la marche silencieuse, à la lueur de l’aube. Jean Lavoué chemine inlassablement le long des grèves et des rivières. Il est de la Bretagne, d’une enfance sauvage aux larmes printanières  ; d’une terre en fibre naturelle aux «rives brodées d’aulnes  ; d’un pays de naissance. 

Son chemin, il le partage avec l’oiseau qui le conduit vers le Royaume secret.



S’avancer sans craindre l’obscur
Jusqu’à frôler les premiers pas de l’aube

Descendre au  plus noir de la nuit
Pour y trouver des germes de lumière

Se défaire de toute connaissance
Pour laisser croitre en soi le Poème  (…)





L’oiseau veille. Un seul coquelicot a fait bouger mon cœur. 

S’ouvre alors ce très beau chant Sous l’aile du mystère.  





Il y a dans ton cœur
Un oiseau qui se tait
Mais qui reconnait l’heure
Où la vie a tremblé (…)

Il est devant le monde
Comme un prince éveillé
Qui connait tout de l’ombre
Et de ses traversées (…)



Un recueil préfacé par le poète et moine Gilles Baudry, un chemin de poésie tracé par le sel et le vent,  le souffle et le silence. « Ce rien qui nous éclaire » a un goût de lumière. L’oiseau y est représenté par deux lumineuses gravures de l’artiste graveur Nadejda Menier

« La plus belle métaphore de la poésie, me dit un jour l’ami Serge Wellens, c’est Jean Rousselot qui me l’a offerte ». Ce dernier avait l’habitude de distribuer chaque matin du pain aux oiseaux. Moineaux, mésanges et merles s’arrangeaient à peu près jusqu’à l’arrivée des pies chassant tout le monde. Alors, quand il n’y avait plus ni miettes ni convives, le rouge-gorge arrivait en solitaire de nulle part, et se nourrissait « de presque rien » avec minutie. Et il conclut : « telle est la poésie. »
Extrait de la préface de Gilles Baudry

Ce rien qui nous éclaire, Jean Lavoué, L'enfance des arbres 2017
153 pages 13 euros

L’enfance des arbres prépare de nouvelles publications : Encre de mer, poèmes de Jean-Claude Albert Coiffard et pastels de Nathalie Fréour, un recueil de poèmes de Gilles Baudry sur le thème de l'arbre avec des dessins et pastels de Nathalie Fréour.


Site de Jean Lavoué, L’enfance des arbres   & Wikipédia
Retrouvez l’auteur sur France culture, Les discussions du soir avec Leili Anvar





Ce rien qui nous éclaire, Jean Lavoué

Funérailles civiles Mode d'emploi, Camille Gouzien et Dominique Riquier

Funérailles civiles Mode d'emploi


Les éditions Vivre tout simplement, Sophie Denis, éditent Funérailles Civiles, mode d'emploi de Camille Gouzien et Dominique Riquier préface de Guy Arcizet.
Après une amorce sur les questions du deuil et du sens de l'existence, ce livre aidera de façon pratique les personnes endeuillées.
Un sujet sensible, si profondément humain, abordé ici avec méthode et réflexion. Une pensée concrète anime cet ouvrage de 155 pages au format poche. Il nous offre une approche philosophique, un regard sur la loi, décrit le déroulement du rituel profane et les démarches à effectuer.

Les auteurs mettent à l'honneur, en créant ce livre, cette liberté de choisir nos funérailles. Que nous soyons croyants ou mécréants, âme ou esprit il y a une nécessité absolue à faire en sorte que soient institutionnalisés des rites funéraires pour tout un chacun précisent-ils. 

À la question, Une mairie peut-elle assurer les obsèques civiles ? Camille Gouzien et Dominique Riquier rappellent cette loi (proposition du député Hervé Féron) votée à l'Assemblée en 2016, qui impose aux maires de fournir une salle municipale aux familles et proches, pour l'organisation des funérailles laïques.

Guy Arcizet souligne dans sa préface A ce titre le recueil Funérailles civiles, mode d'emploi n'est pas un simple ajout à ce qui se dit ou s'écrit sur la laïcité ou la République ce qui revient au même. Il nous appelle à construire sans bruit un monde harmonieux et fraternel en évoquant ce point final de la phrase qu'est notre vie, les funérailles.

Funérailles civiles, mode d'emploi est un guide précieux, une aide à la traversée.
La mort ce portique ouvert sur des lieux inconnus (Baudelaire).
Un choix de textes, musiques et citations accompagne ce voyage vers la lumière.
Nous retrouvons là des textes de Stevenson, Kipling, Baudelaire, William Blake… mais aussi ceux d'auteurs contemporains Jean Lavoué, Michel Suzzarini, Brigitte Maillard, René Le Corre, Louis Bertholom…



"Quand je partirai" 
Poème hawaïen
(…) Je vous remercie pour l'amour 
que vous m'avez témoigné 
Mais il est temps maintenant 
que je poursuive ma route 
Pleurez-moi quelque temps 
si pleurer il vous faut 
Et ensuite, laissez votre peine 
se transformer en joie 
Car c'est pour un moment seulement 
que nous nous séparons (…) 
Extrait page 80



Une soirée de rencontre et dédicace, mercredi 19 avril, à 20 h 30, au bar Chez Cathy à Saint-Guénolé Penmarc'h.

Brigitte Maillard

Funérailles civiles Mode d'emploi,

vendredi 7 avril 2017

Cette simple joie, poèmes, Jean-Pierre BOULIC





Il faut prendre ce chemin
Dans l’air parfumé des simples
Parmi les blés les genêts
Veille un pays de mémoire


Cette simple Joie Poèmes Jean-Pierre Boulic 



Avant de t’éveiller
Les lilas éblouis
De sèves et de rires
Sur les talus
T’avertissent en songe
De ton juste secret









Si ce n’est
Cheminer en aveugle
Et penser

Écouter l’inconnu
Entendre l’impensable
Essayer de le dire

Mais qu’aurons-nous appris
Qui ne fut ?




Et la création
Respire à chaque instant
De ce qu’elle devient

 

Elle s’agrippe ainsi
Sans fil
À la chrysalide invisible
De l’aube

Et tout ce qu’elle fait
Sème son souffle
Imperceptible
Parmi les immortelles




Jean-Pierre BOULIC Cette simple joie La Part Commune 2015
pages 49, 51, 90, 101


A paraître le 10 mai 2017 Prendre naissance éditions La Part Commune

Ecritures et spiritualités, Jean-Pierre Boulic "Pourquoi j'ai écrit ce livre ?"

Jean-Pierre Boulic sur Wikipédia

 Cette simple joie, poèmes, Jean-Pierre BOULIC


lundi 3 avril 2017

Poésie et photos Prim’Vers et Prose à Daoulas

EXPOSITION PHOTOS POEMES Prim’Vers et Prose à Daoulas

Voici en quelques images (tant d'autres à découvrir sur le chemin !) cette exposition imaginée par l’association Prim’Vers et Prose dans le cadre du 19 ème Printemps des poètes Rades et Horizons lointains

L’inauguration a eu lieu hier le premier avril 2017 sous la pluie et le soleil du jour,
dans le joli village de Daoulas qui a obtenu en 2012 le label Village en poésie décerné par Le Printemps des Poètes. Un moment chaleureux d’échange avec le public venu découvrir cette nouvelle création animée par la rencontre de la poésie et la photographie. Regards croisés, résonnance des mots et des images.


L’exposition qui devrait durer plusieurs mois a lieu en extérieur quai de Daoulas le long du chemin littoral, du quai à l'estacade. Une promenade inspirée le long de la rivière.

Vous retrouvez les auteurs/poètes Alexis Gloaguen, Olivier Cousin, Bernard Berrou, Anélia Fath, Brigitte Maillard, Calou Semin, Chantal Coliou et les photographes Marc Daniel, Marion Mochet, Gilbert Le Moigne, Claude Péron, Luc Sarlet (collectif Kafé-Foto de l'imprimerie Cloître), Valérie Bihannic, Marie-Pierre Bizien, Hélène Floch, Bruno Le Gall.
Et vous pourrez aussi créer à votre tour un texte en écho et l'adresser à l'association Prim'Vers et Prose comme l'indique ce premier tableau de l'expo.

Daoulas photographie et poésie
Ajouter une légende

Plus d'infos : Association Prim'Vers et Prose DAOULAS Téléphone : 06 82 72 10 29 Messagerie : prim.vers.et.prose@gmail.com
Clic pour agrandir les photos © Brigitte Maillard


Photo et poème Daoulas

Daoulas photos et poésie

Daoulas prim'Vers et Prose


Photos et poésie Daoulas

Photographies et poesies


Poésie et photos Prim’Vers et Prose à Daoulas