BIENVENUE & à propos








S'ouvrir à la vie S'ouvrir à la vie qui s'ouvre, dégager l'espace
Se laisser prendre par le poème qui nous donne la parole
Essayer de se tenir là dans la réalité sensible de la vie
Entre le souffle et l'être surgit l'essence que l'on nomme poésie 

La poésie plus fondamentale qu'une forme littéraire
La poésie comme élément vital "Une substance de vie
Quelque chose d'autre coule dans nos veines
Quelque chose qui ne demande qu'à être vu pour se dévoiler.

Se dire en mots et en silence. Entre les mots les visages surgit

soudain l'essence que l'on nomme poésie.





Auteur Interprète, J'ai ouvert ce blog fin 2009 par cette pensée 

" et si le coeur des hommes faisait battre l'univers..." 

comme une invitation à une vision du coeur et de l'espace uni. 

Depuis vous avez été nombreux à le visiter et vos commentaires
ajoutent à ce blog un vrai carnet de voyage. Merci.

Je le vis aujourd'hui comme un écrit, inséparable de l'évolution de
mon travail. Trace d'un parcours, d'une pensée en mouvement.
Face à vous et face à moi. Lieu d'échanges et de rencontres pour
se construire, se faire et se défaire. Ouvert jour et nuit, et gratuit.
La vie numérique.

Ici tout est heureusement subjectif. 

La poésie y est vécue comme un moyen d'accès à la connaissance. 
Bien au delà de la littérature, et si proche de la spiritualité. 

C'est une langue vivante à découvrir en soi de toute urgence. 
Elle qui porte en elle candeurs, nuances et combats et se lit parfois
comme un poème intraduisible.


Le chemin des rencontres
Ce blog s'est construit au fil des rencontres multiples et joyeuses.
Vous en retrouvez l'écho dans les messages et articles. 

« Tout est séparé, compartimenté, morcelé. Relions, relions, relions. » Edgar Morin.

Création d'une association Monde en poésie, de la maison d'éditions
Monde en poésie

Monde en poésie est une association loi 1901 (9 janvier 2017) créée en Bretagne, Finistère sud.

Notre projet, par ses actions, cherche à renouer avec  une pensée poétique du monde. Face à un monde de plus en plus complexe et violent il est urgent de s’interroger. Cette part sensible et « fragile » de nous-même a besoin de prendre part au monde, d’épanouir d’autres langages pour se dire. C’est la fonction de l’art. Et c’est là, dans notre monde intérieur, que vivent nos émotions, nos rêves, nos enfances, nos désirs  et nos utopies.  



A très bientôt !

Brigitte Maillard









                                  

2 commentaires: