Articles

Madeleine Bernard, la Songeuse de l'invisible

Image
Monde en poésie a la joie d'accueillir ce nouveau livre de l'auteure Marie-Hélène Prouteau Stéphan.  Pierre Tanguy auteur, poète et critique nous le présente au travers de sa note de lecture.  La Nantaise Marie-Hélène Prouteau nous fait revivre l’âge d’or de la révolution picturale de la fin du 19 e  siècle et notamment celle liée à l’Ecole de Pont-Aven à travers l’histoire de la vie de Madeleine Bernard (1871-1895), sœur du célèbre peintre Emile Bernard. De trois ans sa cadette, cette  « jeune femme incandescente »  morte à 24 ans fut à la fois muse, modèle et confidente non seulement de son frère mais aussi d’autres artistes qui ont profondément marqué cette période de l’histoire de l’art. « Madeleine est très à l’aise dans la conversation avec ces peintres un peu fêlés qui peignent les arbres en bleu, le sable des plages en vermillon et japonisent à tout va ».  Marie-Hélène Prouteau nous parle ici d’un moment décisif dans

Tu dis délivrer la lumière, Sabine Dewulf et Florence Saint-Roch

Image
  Elles se découvrent et se répondent, se donnent la joie du partage, des mots , des sensations, des couleurs de nos vies. Elles , c’est le croisement des regards poétiques et photographiques   de Sabine Dewulf et Florence Saint-Roch. Entrer dans ce livre, pas à pas, s’habituer à ces deux voix, en écho et alternance, repérables par le jeu des italiques pour Sabine Dewulf, nous voilà accompagnés par cette quête, l’écoute qui s’en dégage, profonde et lumineuse. Paru aux éditions Pourquoi viens-tu si tard mars 2021, 12 € Retrouver  Sabine Dewulf  sur Monde en poésie  Florence Saint-Roch  et  Sabine Dewulf  sur le site  Terre à ciel   (Note de lecture et présentation de cet ouvrage) Tu dis délivrer la lumière, Sabine Dewulf et Florence Saint-Roch

La Gazette de Lurs N°46, La poésie un outil pour la planète et les hommes

Image
Une belle revue "La Gazette de Lurs " N°46 vient de paraître ! "La poésie, Un outil pour la planète et les hommes" . Avec Jean-Marie Krozec, François Richaudeau, Philippe Meirieu, Paul Arène, Xavier Lainé, Yvanne Chenouf, Georges Amar, Michel Capmal, Brigitte Maillard, Alain Le Métayer, Béatrice Libert ... Vous pouvez découvrir le site, la consulter, ou la télécharger. Et suivre aussi sa toute nouvelle et première présentation par Revue Recours au poème. Le site de présentation des Gazettes  et leur histoire. Pour la télécharger ou la consulter   La Gazette de Lurs N°46, La poésie un outil pour la planète et les hommes  

Débusquer des soleils, Étienne Orsini

Image
  Je ne suis pas né Pour passer à côté de la lumière   Je ne suis pas venu Pour échapper à la beauté Je viens d’un autre millénaire Où les hommes sont rares Et la terre féconde   Où les truites d’argent Remontent les rivières Jusqu’aux rêves du dormeur   Où les papillons donnent D’étranges ailes Aux fleurs   Puis repartent Pétales Vers les prairies d’azur   Où les coquelicots Mettent Tout le feu de l’été Aux joues blêmes des collines   Et où quand les étoiles Au plus lointain Crépitent   Tu esquisses une danse Tout en haut de la nuit Débusquer des soleils Étienne Orsini Préface Corinne Atlan Le nouvel Athanor 1 er trimestre 2021 16€ «  Étienne Orsini, depuis la parution de son premier recueil de poèmes à l’âge de 36 ans, poursuit un cheminement poétique oscillant entre flânerie et exploration. Photographe quand il écrit, poète quand il photographie, il a mis en résonance poésie et images dans plusieurs de ses livres. Depuis

De l'âme, François Cheng

Image
« Elle a une âme. Etrange présence cachée, ombre mystérieuse qui est coulée dans le corps, qui vit derrière le visage et les yeux, et qu’on ne voit pas. Ombre de respect, signe de reconnaissance de l’espèce humaine, signe de Dieu dans chaque corps » Le Clézio, L’Extase matérielle -cité page 45- Rimbaud rêvait  d’une   « langue de l’âme pour l’âme, résumant tout, parfums, sons, couleurs », François Cheng nous parle « De l’âme », celle que l’on nomme à peine aujourd’hui,  celle qui dit pourtant simplement le secret qui nous unit. Savoir que l’on a une âme ou l’ignorer ne revient pas au même. En ce jour, parler avec vous « De l’âme », aube souveraine.  Elle   nous appelle en secret de son regard d’enfance. « De l’âme », ce sont sept lettres écrites par François Cheng à une jeune femme rencontrée, il y a bien longtemps, par hasard. Une jeune femme qui revient vers lui, des années après. Parlez-moi de l’âme , lui demande-t-elle. Ainsi démarre cette intense p

Aimantation de la voie, JM de Crozals & Sylvie Fabre G.

Image
  « Il tombe vers le haut monte vers le fond » «  Faire dire à la lumière ce qu’elle ne peut dire Plus que jamais » " Tu cherches l'extension - du paysage de la saison et de l'âme " Ce recueil dit par excellence, ce qui demeure. « là ou le poème repose comme sur un lac de montagne ». Immergé dans l’espace, animé par l’esprit de la poésie chinoise, il attise l’âme et donne envie de partager avec leurs auteurs ces moments de contemplation révélés par l’écriture. Un temps d’éveil se fait jour. Il est la quête d’ « un seuil éclairé ». Un recueil assoiffé de profondeur, dans la chaleur du simple. Sont présents, dans ce recueil, les auteurs Jean-Marie de Crozals et Sylvie Fabre G., en voix alterné. Claude Margat , à qui ce livre est dédié – Deux reproductions de son œuvre y sont insérées – Rimbaud, Wang-Wei cités , et François Cheng , dont la citation ouvre le dialogue entre les deux auteurs dans la troisième partie du recueil «  P

Poésie Art de l'insurrection, Ferlinghetti

Image
Ajouter une légende On l’appelle le petit livre rouge du grand poète de San Francisco Ferlinghetti, Poésie art de l’Insurrection un livre/manifeste édité en 2007 vendu à plus de 10.000 exemplaires aux Etats-Unis. Il arrive jusqu’à nous - traduit de l’anglais ( USA) par Marianne Costa en 2012 – grâce à maelstrÖm reEvolution . Un recueil inédit en Français, « une œuvre en progrès » que le poète aujourd’hui enrichit encore… Ce grand auteur   (né en 1919) et éditeur de la Beat Generation  (La Beat Generation est un mouvement littéraire et artistique né dans les années  1950 aux États-Unis) « ressent le besoin d’une adresse aux jeunes poètes dans un monde au bord  d’un grand renouveau…  C’est ainsi qu’il insuffle joie, esprit de combat, avec un maître-mot :  Insurrection comme synonyme d’art poétique et d’art de vivre ! »   extrait site maelstrÖm reEvolution Ce petit livre est formidable. Cent pages nous incitent à penser