Articles

Comme un bouquet de fleurs mouillées, Pierre Tanguy

Image
Pierre Tanguy rend hommage avec cet écrit, au poète aimé René Guy Cadou, cité dès l’ouverture du recueil :
« La joie qui brille dans tes yeux Comme un bouquet de fleurs mouillées Serait-elle faite de chagrins Trop anciens pour être oubliés ? »         René Guy-Cadou

Pierre Tanguy va nous guider à la lumière de la contemplation. La douleur de la traversée n’oubliera pas la douceur du regard. Ainsi le poète tiendra-t-il à distance la mélancolie. Et c’est un cœur libéré qui verra surgir le jour.
L’esprit de ce recueil est tout entier dans cette citation :
« Prends cette fleur pour t’éclairer dans la traversée des jours » Philippe Jaccottet







Découvrir la marche du poète. Du cantique de l’été « Cathédrale de verdure/son parvis de trèfle et d’épilobe. / Gloire du peuplier,/ son chant dans le ciel bleu « A ces moments d’absence, portés par L’écho des larmes. Un recueil de belle qualité, porteur de petits diamants quotidiens comme le souligne, avec grâce, Joseph Thomas dans sa postface.

« Vacarme de la …

Nom nomade, Véronique Elfakir, ed. Unicité

Image
L’écriture Cette descente Du soleil Sur l’horizon

Les lettres forment l’univers L’univers forme les lettres Cosmogonie alphabétique Le mot nous fait signe Sur la blancheur de la page Tout comme le vide appelle L’empreinte du trait Tout au seuil d’un jardin S’illumine Ce qui fut crée D’un souffle d’ambre A parcourir… Derrière la porte de la roseraie L’ombre :lumière d’un passage
« Tout est un seul secret  »

Dans l’entaille du temps Scander quelques mots Sable mer paysages Abîmes et rivages écrire ce qui ne peut se dire Cette déchirure d’exister chercher la Vision En ces passages imaginaires Où tout au bout du possible Se déroule la route du poème
Nom nomade Véronique Saint-Aubin Elfakired.Unicité 2019 pages 88, 90, 93
Le mot de l'auteur sur le site Ecritures et Spiritualités
"Véronique Saint-Aubin Elfakir est philosophe de formation et docteur en littérature comparée, enseignante à Brest, poète et essayiste. Un premier recueil publié chez l’Harmattan intitulé Dire Cela dans la collection Poésie des cinq con…

Monde en poésie, 10 ans déjà !

Image
Bienvenue

Pour que vivent la poésie le monde et les mots pour le dire. Monde en poésie est d'abord un blog créé en 2009, un blog, sérieux point d'appui pour un nouvel auteur https://www.mondeenpoesie.net/ A ce jour déjà 939,981 visites et de nombreuses rencontres/ poèmes /articles en poésie
pour tenter d'accueillir ce Monde(s) en poésie. Je me souviens que je démarrai avec cette pensée " et si le coeur des hommes faisait battre l'univers" (sourires) et ce chant magnifique à capellaAmazing Grace version Inuit, le 28 juin 2009 : https://www.mondeenpoesie.net/…/06/site-en-construction.html
Aujourd'hui j'ajouterai cette pensée, plus nous sommes unis plus nous devenons ce que nous sommes.
M'accompagnait aussi à sa création la pensée d'Adonis " vers un sens à venir" , toujours republiée dans ce blog https://www.mondeenpoesie.net/…/redonner-au-monde-sa-splend…
"Quand la techno-science se montre incapable de résoudre les difficultés, les d…

Contrejour amoureux, Isabelle Lagny - Salah Al Hamdani

Image
Monde en poésie accueille Isabelle Lagny et Salah Al Hamdani
Contrejour amoureux, un dialogue poétique intense, celui du bel Amour...
" Et le frémissement de notre amour". 
Il dit : " Tout s'agitait / Le vent frappait sans cesse / Le livre était ouvert ", 
elle dit : "Et pourtant / lorsque je me suis allongée près de toi/ tu m'attendais encore"

Un recueil à rencontrer vraiment, tant il est vécu, donné à l' amour. C'est rare.





Ouvre ton matin, ma bien-aimée ou bien j’abandonnerai mes jours

Auprès de toi me vient l’idée de converser avec la lumière Cette lumière qui se faufile derrière un bateau comme un nouveau-né dans les bras de l’hiver
J’ai rêvé de cet instant où nos ombres se touchaient Des avions de papier s’entrechoquaient dans la chambre

Tu peignes mon cœur dès que je pose ma main sur ta solitude
Et moi je t’écris de la rivière avec le regard d’un berger et son jouet abandonné sur le trottoir
pages 28, 29, 30


Maintenant,mon amour
Abandonne tes batailles
Mets …

Parler peau, Sabine Huynh éditions Æncrages & Co

Image
 Monde en poésie a la joie d'accueillir ce nouveau livre de Sabine Huynh Parler peau.  Sabine Dewulfauteur, nous le présente au travers de sa note de lecture. Cette note de lecture est parue le 2 février 2020 sur le site de Sabine Dewulf, Le Miroir d'or


Cela fait quelques semaines que je me promène un peu partout avec le "Parler peau" de Sabine Huynh, paru aux éditionsÆncrages & Co en octobre 2019. Partout, au risque d’en froisser la peau, justement : ce petit ouvrage, relié par une couture traditionnelle, qui contient les dessins colorés, parcheminés comme une peau, de Philippe Agostini, est d’une beauté toute humaine, si proche de ce que nous sommes. Tout nous invite, ici, à toucher l’épais papier couleur crème, à sentir sous les doigts le granulé de l’encre, à effleurer la surface plus lisse des dessins, à palper doucement une couverture qui laisse affleurer la couleur du peintre à travers un cercle découpé comme un immense pore…
Le titre (j’ai découvert depuis pe…

François Cheng à La Grande Librairie 2020

Image
Retrouvez le poète et académicien François Cheng dans cette émission La Grande Librairie.

Un moment de poésie, d’humanité, hors du commun. Ce qui nous transcende est ici mis en valeur.

C’est toute la grâce de François Cheng qui s’exprime là.
Le poète a 91 ans il parle de lui, de nous, de notre présence au monde, entre joie et souffrance.
François Cheng est le poète qui, avec Rilke, a suscité en moi des résonances multiples.

Sa présence vivante nous permet d’aller encore plus loin dans la reconnaissance de notre vraie nature.
Merci àLa Grande Librairie, Francois Busnel et son équipe, pour ce moment d’exception.


Nous avons bu tant de rosées
En échange de notre sang
Que la terre cent fois brûlée
Nous sait bon gré d'être vivants

François Cheng

François Cheng sur Monde en poésie


François Cheng à La Grande Librairie 2020

LA POSTÉRITÉ DU SOLEIL, René Char, Albert Camus

Image
« Demain, oui, dans cette vallée heureuse, nous trouverons l'audace de mourir contents ! » 


La postérité du soleil est un livre d’amitié. Albert Camus, René Char et Henriette Grindat photographe, s’y retrouvent et dessinent là une œuvre originale qui exalte leurs rencontres et célèbre le Vaucluse.
« LA POSTERITE DU SOLEIL naquit de la rencontre d'une jeune photographe, Henriette Grindat, du plaisir que Camus prenait de plus en plus à parcourir ce pays, et de mon désir, quand je vis les premières photographies d'Henriette Grindat, d'obtenir des images, des portraits, des paysages du Vaucluse qui différeraient des cartes-postales ou des documents de pure recherche que leur maniérisme involontaire exile aussitôt ». extrait Naissance et jour levant d’une amitié, René Char.
Ce livre paraitra en 1986, grâce à René Char, bien après la mort d’Albert Camus. Les éditions Gallimard le présente en 2009 dans sa version actuelle grand format. Remarquable ouvrage poétique qui relie les m…