Articles

Et je suis sur la terre, Sabine Dewulf

Image
A Matthieu Ricard
Au réveil est le livre de l’infini ta paume fait l’épreuve
le fort s’est rompu
demeure seul ce point d’air vif d’une lacune à l’autre
froissement bruissement de feuilles accordées piqûre d’or des renoncules joie sans morsure du temps tes sensations reprennent gouvernail lespace est une vasque
gratitude adressée à personne
petite tu étais quand l’impasse accrochait moqueries à ses masques toi tu cherchais la clef
clef d’or ouvre l’ici
où la source reconnait l’évidence le revers du mystère
seuil franchi sans retour
pages 38 et 40



sansle dire un ange te sculpta dans la roche du jour
autour il enroula le rire lumière qui regard
sur la terre tes pensées sont assises tes doigts font des constellations
page 83



La lumière m’envisage nous irrigue fleuve du ciel en feu
l’heure darde son aiguille éclat de ton tissu
nos mains portent le jour au faîte de l’été
page 90



Et je suis sur la terre
Sabine Dewulf

Voix réunies, Antonio Porchia

Image

LE CHANT DES HOMMES

Image
Aux amis merveilleux d'Italie qui unissent leurs voix
d'un balcon à l'autre d'une ville à l'autre... si profonde humanité pour que « pendant quelques minutes, (le) pays ne soit qu'un immense concert ».

"Le chant des hommes Nazim Hikmet 1960 Les chants des hommes
Sont plus beaux qu’eux-mêmes
Plus lourds d’espoir
Plus tristes
Plus durables
Plus que les hommes
J’ai aimé leurs chants
j’ai pu vivre sans les hommes
jamais sans les chants
Il m’est arrivé d’être infidèle
A ma bien-aimée
Jamais aux chants que j’ai chantés pour elle
Jamais non plus les chants ne m’ont trompé
Quel que soit leur langage
J’ai toujours compris tous les chants
Rien en ce monde
De tout ce que j’ai pu boire et manger
De tous les pays où j’ai voyagé
De tout ce que j’ai pu voir et apprendre
De tout ce que j’ai pu chercher et comprendre
Rien, rien
Ne m’a jamais rendu aussi heureux
Que les chants
Les chants des hommes"
LE CHANT DES HOMMES Nazim Hikmet

André Velter, "Aller au-delà, oui, mais vers le haut"

Image
"Il y a en l’homme une dimension poétique essentielle qui fonde son humanité."  Michel Le Bris Le poème de l’être humain
André Velter est animé d’une haute sensibilité qui l’élève dans l’ "authenticité de l’être". Ses chants réveillent l’homme vibrant en nous. Sa vie est un voyage, réel, en quête de soi  au travers des amours, pays, inattendus. Plongez dans son œuvre, allez-au-delà "Au-delà du monde, oui ,mais vers le haut »…  André Velter sera le compagnon de la merveille, de la force fragile, de l’aventure. Sa force de vie - de création - est telle qu’il réveille cette dimension extraordinaire, profonde de l’être humain. Il aime, voyage, découvre, ressent la force de l’univers et permet au poème de surgir. Ne passez pas à côté de ce recueil qui rassemble ces trois grands écrits du poète qui a fait de sa marche un travail gigantesque. L’œuvre d’art ainsi vécue témoigne de l’immensité de l’être intérieur.



De quel chant est née la mémoire qui nous a longtemps men…

Comme un bouquet de fleurs mouillées, Pierre Tanguy

Image
Pierre Tanguy rend hommage avec cet écrit, au poète aimé René Guy Cadou, cité dès l’ouverture du recueil :
« La joie qui brille dans tes yeux Comme un bouquet de fleurs mouillées Serait-elle faite de chagrins Trop anciens pour être oubliés ? »         René Guy-Cadou

Pierre Tanguy va nous guider à la lumière de la contemplation. La douleur de la traversée n’oubliera pas la douceur du regard. Ainsi le poète tiendra-t-il à distance la mélancolie. Et c’est un cœur libéré qui verra surgir le jour.
L’esprit de ce recueil est tout entier dans cette citation :
« Prends cette fleur pour t’éclairer dans la traversée des jours » Philippe Jaccottet







Découvrir la marche du poète. Du cantique de l’été « Cathédrale de verdure/son parvis de trèfle et d’épilobe. / Gloire du peuplier,/ son chant dans le ciel bleu « A ces moments d’absence, portés par L’écho des larmes. Un recueil de belle qualité, porteur de petits diamants quotidiens comme le souligne, avec grâce, Joseph Thomas dans sa postface.

« Vacarme de la …

Nom nomade, Véronique Elfakir, ed. Unicité

Image
L’écriture Cette descente Du soleil Sur l’horizon

Les lettres forment l’univers L’univers forme les lettres Cosmogonie alphabétique Le mot nous fait signe Sur la blancheur de la page Tout comme le vide appelle L’empreinte du trait Tout au seuil d’un jardin S’illumine Ce qui fut crée D’un souffle d’ambre A parcourir… Derrière la porte de la roseraie L’ombre :lumière d’un passage
« Tout est un seul secret  »

Dans l’entaille du temps Scander quelques mots Sable mer paysages Abîmes et rivages écrire ce qui ne peut se dire Cette déchirure d’exister chercher la Vision En ces passages imaginaires Où tout au bout du possible Se déroule la route du poème
Nom nomade Véronique Saint-Aubin Elfakired.Unicité 2019 pages 88, 90, 93
Le mot de l'auteur sur le site Ecritures et Spiritualités
"Véronique Saint-Aubin Elfakir est philosophe de formation et docteur en littérature comparée, enseignante à Brest, poète et essayiste. Un premier recueil publié chez l’Harmattan intitulé Dire Cela dans la collection Poésie des cinq con…

Monde en poésie, 10 ans déjà !

Image
Bienvenue

Pour que vivent la poésie le monde et les mots pour le dire. Monde en poésie est d'abord un blog créé en 2009, un blog, sérieux point d'appui pour un nouvel auteur https://www.mondeenpoesie.net/ A ce jour déjà 939,981 visites et de nombreuses rencontres/ poèmes /articles en poésie
pour tenter d'accueillir ce Monde(s) en poésie. Je me souviens que je démarrai avec cette pensée " et si le coeur des hommes faisait battre l'univers" (sourires) et ce chant magnifique à capellaAmazing Grace version Inuit, le 28 juin 2009 : https://www.mondeenpoesie.net/…/06/site-en-construction.html
Aujourd'hui j'ajouterai cette pensée, plus nous sommes unis plus nous devenons ce que nous sommes.
M'accompagnait aussi à sa création la pensée d'Adonis " vers un sens à venir" , toujours republiée dans ce blog https://www.mondeenpoesie.net/…/redonner-au-monde-sa-splend…
"Quand la techno-science se montre incapable de résoudre les difficultés, les d…