Articles

Conte P'tit Louis, Brigitte Maillard

Image
  Voici un conte moderne P'tit Louis écrit et lu par Brigitte Maillard. Belle écoute ! Sur la chaine You tube et Sound Cloud retrouvez textes et chansons de l'auteur de ce blog.

Le Séjour, Jacques Goorma

Image
  Le séjour n’a lieu qu’en mon absence. Personne n’est là pour en jouir Il n’est pourtant que jouissance. Le séjour n’a lieu qu’en mon absence et pourtant je suis ce séjour et non ce personnage en costume qui tient salon. Le costume est utile pour apparaitre, mais il est inutile de se limiter à ses coutures. Le séjour est derrière ; La lumière silencieuse de la conscience. Nos corps sont l’expression silencieuse de la conscience. Nos corps sont l’expression de ce silence et n’ont lieu nulle part ailleurs que dans sa lumière. Le monde phénoménal est une manifestation de l’énergie potentielle sa part active.     S’éveiller n’est le plus souvent que passer d’un rêve à l’autre. Mais ici ce n’est plus le rêve de quelqu’un, mais celui de la vie. Ce séjour est celui de la présence lumineuse de la conscience. Le point exact du surgissement du monde. Parfois il se tient en surplomb, tel un balcon sur le cou tiède du vent. Un vert sombre et calme pend aux feuilles de laurier. Le séjour est

Poèmes à la nuit, Rainer Maria Rilke

Image
(...) Le rêve est la traîne de brocart qui tombe de tes épaules le rêve est un arbre, un éclat fugitif, un bruit de voix -; un sentiment qui en toi commence et s’achève est rêve ; un animal qui te regarde dans les yeux est rêve ; un ange qui jouit de toi est rêve. Rêve est le mot qui d’une douce chute tombe dans ton sentiment comme un pétale qui s’accroche à ta chevelure : lumineux, confus et las -, lèves-tu seulement les mains : c’est encore le rêve qui vient, et il y vient comme tombe une balle -; tout, ou presque, rêve -,                                                 et toi, tu portes tout cela. Tu portes tout cela. Et avec quelle beauté tu le portes. Chargée de lui comme de ta chevelure. Et cela vient des profondeurs, cela vient des hauteurs jusqu’à toi et par ta Grâce… Là où tu es, rien n’a attendu en vain, nulle part autour de toi il n’est fait de tort aux choses et c’est comme si j’avais déjà vu que des animaux se baignent dans tes

Des pas dans la brume, Photographies Brigitte Maillard

Image
  Photographies sous copyright Brigitte Maillard Loctudy, Finistère Sud Quels pas faisons-nous à la rencontre de l’invisible ? Le ton est donné au silence. Quelle est cette profonde, immense et formidable aventure qui nous unit ? Comment nous ressourcer, nous relier au chant du monde ? Tu es parti, une main dans la mienne, et nous sommes allés au plus près de la mort, du chant, des orages et de la solitude ancrée. Nous avons arrêté notre marche, poursuivi notre marche. Le temps est arrivé, le miracle a saisi la porte. L’entrée serait faite dans la joie. Le silence de l’amour... Extrait IL Y A UN CHEMIN Brigitte Maillard Librairie-Galerie-Racine 2019  Des pas dans la brume, Photographies Brigitte Maillard

Voix de Bretagne, Jean Lavoué

Image
  « Il te faut de la pauvreté Dans ton domaine »   Guillevic   L‘auteur et poète Jean Lavoué, poète et éditeur a écrit plusieurs essais consacrés à des auteurs bretons, tant il aime partager ceux qui l’ont profondément ému. Un compagnonnage avec dix auteurs qui, comme le souligne Pierre Tanguy dans sa préface portent « Le chant des pauvres. « Parce que, au fond, le concept de fraternité les réunit tous ». Nous retrouvons George Perros, Jean Sulivan, René Guy Cadou, Armand Robin, Xavier Grall, Anjela Duval, Michel Le Bris, Yann -Fanch Kemener, Guillevic, Max Jacob. Un livre original, au sens où Jean Lavoué a cherché ce qui pouvait relier toutes ces voix de Bretagne. Essentiel, « la pauvreté liée à la perte de la langue », une pauvreté matérielle qui conduit l’auteur à développer ce lien étroit entre « pauvreté et création ». Vient aussi « le sentiment d’une perte essentielle concernant la défiguration de leur terre rêvée » à laquelle se joint « la blessure intime par laquell

René Le Corre, le chant de la mer

Image
  Photo Pierre Tanguy Redevenir poussière ! Mais nous savons l'énergie de l'infiniment petit. Nous savions déjà qu'il fallait que le grain meure pour que lève le blé. De quoi est fait ce monde sinon d'une incessante métamorphose ? La brève lueur individuelle qui intègre un instant le tourbillon gigantesque, s'y abîme et renaît sous d'autres formes. Le temps est-il ligne, ronde, spirale ? ou décharge spasmodique de quanta ? La noblesse poussiéreuse qui nous habite se tait et se rehausse de sa complexité fragile." Un Monde de rosée René Le Corre ed.Monde en poésie page 48 René Le Corre poète philosophe demeurant à Pouldreuzic dans le Finistère, vient de nous quitter à l'âge de 98 ans. J'ai eu l'honneur d'éditer René Le Corre en 2017. Nous avons travaillé ensemble son dernier manuscrit "Un monde de rosée" ed.Monde en poésie , entourés de ses amis fidèles Pierre Tanguy (préface) et René Perron (postface). Et c'est  une immense t

Désirs-Rade exposition Daoulas Poèmes et photographies

Image
  Pour la 5e année consécutive, le Printemps des Poètes de Daoulas va se dérouler sous les auspices du mariage entre Photographies et Poésie. Cette union va se concrétiser sous la forme d’une exposition de panneaux alliant ces deux formes artistiques dans les embruns de la Ria de Daoulas le long du chemin de l’Estacade. L’intitulé de l’exposition  « Désirs-Rade »  rappelle le thème national 2021 du printemps des poètes : Le Désir Cette manifestation, soutenue par la commune de Daoulas labellisée  « village en poésie »  et la Communauté de Communes de Landerneau-Daoulas, est portée par l’association  « Prim’Vers et Prose »  qui œuvre depuis une dizaine d’années à la promotion de la Poésie sur son territoire. Cette exposition a lieu du samedi 24 avril à fin septembre. Elle prolonge celle des  « ballades photographiques »  installée dans la commune sous l’égide de l’Abbaye. L’inauguration officielle aura lieu  Samedi 12 Juin prochain, Salle Kernéis dès 15 h, à Daoulas en présence