Poésie Art de l'insurrection, Ferlinghetti






On l’appelle le petit livre rouge du grand poète de San Francisco Ferlinghetti,
Poésie art de l’Insurrection un livre/manifeste édité en 2007 vendu à plus de
10.000 exemplaires aux Etats-Unis. Il arrive jusqu’à nous - traduit de l’anglais
( USA) par Marianne Costa en 2012 – grâce à maelstrÖm reEvolution.
Un recueil inédit en Français, « une œuvre en progrès » que le poète aujourd’hui
âgé de 93 ans enrichit encore…
Ce grand auteur  (né en 1919) et éditeur de la Beat Generation
 (La Beat Generation est un mouvement littéraire et artistique né dans les années
 1950 aux États-Unis)

« ressent le besoin d’une adresse aux jeunes poètes dans un monde au bord
 d’un grand renouveau… 
C’est ainsi qu’il insuffle joie, esprit de combat, avec un maître-mot :
 Insurrection comme synonyme d’art poétique et d’art de vivre ! »  
extrait site maelstrÖm reEvolution



Ce petit livre est formidable. Cent pages nous incitent à penser en poésie
avec une liberté, et une énergie rare. Un recueil dense pour
peut-être comprendre simplement ce qu’est la vie en poésie, ce qu’elle pourrait être.
Ce n’est jamais compliqué, pourtant toute la complexité de notre lien avec la poésie
y est exprimé. Phrases claires, espacées, puissance de la pensée de Ferlinghetti.




Je te fais signe à travers les flammes.
Le Pôle Nord a changé de place.
La Destinée Manifeste n’est plus manifeste.
La civilisation s’autodétruit.
Némésis frappe à la porte.
À quoi bon des poètes dans une pareille époque?
À quoi sert la poésie ?
L’imprimerie a rendu la poésie silencieuse,
elle y a perdu son chant. Fais-la chanter de nouveau !




Qu’est-ce que la poésie ?
Amour couche-toi auprès de moi
                                   Et je parlerai



Ecris de courts poèmes avec la voix des oiseaux


Vois l’éternité dans les yeux des animaux


Parle au nom des idiots et des fous


Ne laisse personne te dire que la poésie c’est n’importe quoi


Le poète est un barbare subversif aux portes de la ville, qui lance un défi 
non violent au statu quo toxique


Cultive une vision ample, que chacun de tes regards embrasse le monde.
exprime la vaste clarté du monde extérieur, le soleil qui nous voit tous, 
la lune qui nous jonche de ses ombres, les étangs calmes dans les jardins, 
les saules où chantent des grives cachées, le crépuscule tombant au fil de
l’eau et les grands espaces qui s’ouvrent sur la mer…marée haute et le cri
du héron…Et les gens, les gens, oui, tout autour du monde, qui parlent des 
langues de Babel. Donne-leur une voix à tous


La poésie c’est faire l’amour dans les chaudes après-midi du Montana



 Poésie art de l’Insurrection, Ferlinghetti  maelstrÖm reEvolution 2012
10 euros ( pages 13, 15, 32, 33, 43, 74, 75)




Brigitte Maillard 

Poésie Art de l'insurrection, Ferlinghetti

Articles les plus consultés ce mois-ci

Souffles, BIRAGO DIOP

Revue Spered Gouez N° 24, "Sens dessus dessous"