Thomas Méreur, Dyrholaey

Thomas Méreur


APEX | thomas méreur from FKY on Vimeo.




Partager avec vous la musique de Thomas Méreur, une poésie, un éloge du silence qui me fait penser à Arvo Pärt.
Une poésie vibrante, subtile, des plages de contemplation . Comme un voyage en Islande.

Paysages et contemplation... un temps intérieur... douce vibration et résonances... et par sa simplicité
"Dyrholaey raconte l’absence, l’absence à soi et aux autres mais aussi une forme de renaissance encore hésitante, ces instants où le corps reprend son souffle avant une nouvelle fuite. C’est un peu cela que disent ces onze chansons, la reconstruction d’un être,
l’apprentissage d’un retour à la vie, la synchronisation d’un pas au rythme du vent, au frisson de la falaise, à la métronomie monotone de la vague, au sable noir qui n’existe pas sans l’érosion des courants."  
Greg Bod

Source : BENZINE excellent article de Greg Bod

Thomas Méreur,  Dyrholaey Poésie

Commentaires